Doux, syndrome d’une filière en perte de vitesse

Après le président de la FNSEA, Xavier Beulin, c’est au tour des syndicats du groupe Doux de mettre en cause l’indépendance des juges du tribunal de commerce de Quimper (Finistère).

Partager
 Doux, syndrome d’une filière en perte de vitesse

La CGT, FO et la CFDT appelaient à un grand rassemblement ce mercredi 5 septembre à partir de 13 h 30 devant l'enceinte du tribunal. Les cinq offres de reprises partielles du pôle frais du groupe volailler soumises aux juges prévoient un millier de suppressions d’emplois sur un total de 1 700.

Les syndicats ne demandaient rien de moins que "le dessaisissement du tribunal de commerce de Quimper" en faveur d'une juridiction professionnelle, dénonçant par avance une "justice de classe".

La semaine dernière, le président de la FNSEA avait lui remis en cause la compétence "d’un tribunal de commerce d’une petite bourgade". Xavier Beulin, qui préside aussi la société Sofiprotéol dont l’offre globale de reprise des activités de Doux avait été retoquée par le tribunal, s’est depuis excusé.

Il est vrai que les adhérents bretons de la FNSEA avaient peu goûté sa saillie. Faut-il que la réalité soit trop dure à accepter pour que les uns et les autres choisissent le déni ? La filière volailles est depuis des années mal en point. La chute de Doux est le troisième séisme après le dépôt de bilan de Bourgoin, en 2000, et le démantèlement du groupe coopératif Unicopa en 2010.

La situation ne fait qu’empirer : la France importe désormais 42 % de ses besoins en volailles contre seulement 10% en 2007. La compétitivité de la filière ne cesse de se dégrader : les éleveurs français sont moins performants que leurs concurrents allemands et néerlandais et les usines de transformation, faute de volumes massifiés, sont 9 % plus chères que les usines néerlandaises et 6% plus chères que les usines allemandes.

Imaginer qu’une offre globale de reprise du pôle frais de Doux, comme le demandent les syndicats du groupe volailler, est encore possible relève au mieux du vœu pieu, au pire de l’aveuglement. Les 70 000 emplois de la filière française de la volaille ne pourront tous être sauvés. Et plusieurs bassins d’emplois ruraux, en paieront, à terme, le prix fort après la fermeture de l’abattoir local.

La réussite de LDC, qui occupe l’ensemble du rayon volailles avec ses différentes marques, et qui investit dans des usines optimisées, montre, s’il en était besoin, qu’il n’y a pas de fatalité. Il ne faudrait pas que le démantèlement du pôle frais de Doux exonère les opérateurs et les pouvoirs publics d’une nécessaire réflexion sur les moyens de rendre de nouveau compétitive la volaille "made in France". C’est le prix à payer pour éviter que la casse sociale ne soit demain encore plus terrible.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Stagiaire - Inspecteur Equipements Sous Pression et TMD (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - Stage - Saint Genis Laval

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

25 - CC DU LOUE LISON

Travaux d'entretien de la voirie de la Communauté de Communes Loue Lison.

DATE DE REPONSE 17/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS