Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Doux récolte le fruit de sa restructuration

Publié le

Le leader de la volaille affiche une belle progression de son CA. Et dément toute rumeur de ventes.

Doux récolte le fruit de sa restructuration

Après plusieurs années difficiles, le groupe Doux, premier producteur européen de volailles, a connu une activité 2008 record, avec 1,719 milliard d'euros de chiffre d'affaires, contre 1,517 milliard d'euros, soit une progression de 13,3 %. Les volumes produits et commercialisés sont également en progression : 1 million de tonnes, contre 968 000 tonnes (+3,5 %).

« Nous avons connu une forte croissance de nos activités, particulièrement sur les marchés grand export du groupe, hors marchés français et brésilien, avec 41 % de croissance, grâce au Moyen Orient, la Russie et l'Amérique du Sud », a déclaré Guy Odri, directeur général délégué de Doux. En France, le groupe affiche une légère progression, à 565 millions d'euros (+0,5 %).

Le groupe breton est par ailleurs revenu aux bénéfices, avec un résultat opérationnel de 52 millions d'euros contre une perte de 7 millions au cours du précédent exercice. « Nous récoltons le fruit des restructurations nécessaires que nous avons engagées l'an passée avec la fermeture de deux sites. Nous avons massifié notre production sur un nombre restreint d'usines pour abaisser nos coûts », a souligné Guy Odri.

« Nous sommes aujourd'hui sur des rails pérennes. 2008 a supporté le poids des charges de restructuration. Les effets bénéfiques se feront ressentir en 2009, ce qui nous permettra d'accroître notre rentabilité », a précisé le directeur général adjoint, qui a souligné que « Doux n'est pas à vendre », malgré les rumeurs récurrentes. Le groupe prévoit pour 2009 un chiffre d'affaires en légère baisse, 1,584 milliard d'euros, à cause de la baisse des prix enregistrée actuellement dans le secteur, mais un résultat net à nouveau en hausse, à 65 millions d'euros.

Adrien Cahuzac

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle