Doux liquidé, mais deux offres de reprise sont sur la table

Le tribunal de commerce de Rennes (Ille-et-Vilaine) a prononcé mercredi 4 avril 2018 la liquidation judiciaire de l'ensemble des activités du groupe volailler Doux. Il bénéficie d'une prolongation de ses activités jusqu'au 31 mai prochain. Deux offres de reprise ont été présentées.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Doux liquidé, mais deux offres de reprise sont sur la table
Le conseil régional de Bretagne se déclare prêt à soutenir l'offre la plus structurée et pérenne concernant la reprise du groupe Doux.

Le tribunal de commerce de Rennes (Ille-et-Vilaine) a prononcé mercredi 4 avril 2018 la liquidation judiciaire des activités du groupe volailler Doux basé à Châteaulin (Finistère). Il bénéficie d'une prolongation de ses activités jusqu'au 31 mai prochain. D'ici là, le tribunal de commerce va étudier les deux offres partielles de reprise qui ont été officiellement formulées.

La première émane du groupe volailler LDC de Sablé-sur-Sarthe (Sarthe) qui se propose de reprendre 920 des 1 187 salariés de Doux. LDC entend profiter de la reprise des abattoirs de Doux pour poursuivre sa stratégie de reconquête du marché de la volaille, sachant que près de 50 % des viandes de poulets consommées en France sont actuellement importées. LDC a aussi prévu de reclasser, dans ses différents établissements de l'Ouest de la France, les salariés de Doux qui ne seraient pas concernés par le périmètre de reprise.

De son côté le groupe saoudien Al Munajem se propose, dans le prolongement de l'offre de LDC, de reprendre la marque Doux pour les marchés du Moyen Orient, ainsi que l'abattoir du groupe situé à Châteaulin.

Une autre offre est sur le bureau du tribunal de commerce de Rennes, elle émane de l'industriel ukrainien MHP. Il propose la reprise, dans un premier temps, de 285 des salariés de Doux, puis 145 autres dans les deux prochaines années. Il entend progressivement transférer en Ukraine les productions de Doux pour le grand export.

Le conseil régional de Bretagne se déclare prêt à soutenir l'offre la plus structurée et pérenne. Il pourrait y engager jusqu'à 15 millions d'euros, notamment sous la forme d'une prise de participation en capital dans la société de reprise.

Dans tous les cas, le groupe Doux va être démantelé. La coopérative agroalimentaire Terrena (basée à Ancenis, Loire-Atlantique), son actionnaire depuis deux ans, ne pouvait plus supporter les pertes de sa filiale bretonne. Cette dernière présente un déficit de l'ordre de trois millions d'euros par mois et n'arrive pas à équilibrer ses comptes au Moyen Orient, où se concentrent plus de 80 % de ses ventes.

0 Commentaire

Doux liquidé, mais deux offres de reprise sont sur la table

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Nouveau

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

DOUX

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS