Doux fragilise 3 600 salariés et 800 fournisseurs

Le tribunal de commerce de Quimper a décidé de placer en redressement judiciaire le groupe Doux pour une période de six mois. Le groupe volailler avait choisi de financer son développement principalement par emprunts plutôt que par des apports en fonds propres. Un modèle remis en cause aujourd’hui.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Doux fragilise 3 600 salariés et 800 fournisseurs

La première région française d'élevages est sous le choc depuis l'annonce des difficultés structurelles de celui qui a longtemps été considéré comme un géant de la volaille. Il y a d'autant plus d'inquiétudes, qu'une restructuration sociale paraît inévitable dans les différents sites de Doux qui emploient 3 600 salariés, essentiellement en Bretagne.

Mais les activités du groupe ne sont pas totalement mises en péril. Déjà, se présentent d'éventuels repreneurs pour une partie des activités du groupe volailler. Le sarthois LDC s'est récemment déclaré intéressé par les produits Doux dédiés à la France, il s'agit des références à la marque Père Dodu.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Par contre, pour ce qui concerne les productions destinées à l'international, la situation est beaucoup plus compliquée et aléatoire. En effet, le modèle du groupe est depuis des années dépendant des aides européennes (les restitutions) pour ses marchés du Moyen-Orient. Doux a ainsi touché 55 millions d'euros en 2011, mais l'Union européenne devrait, à plus ou moins longue échéance, mettre un terme à ces subventions.

Expectative

Quant aux 800 éleveurs qui approvisionnent les usines, ils sont dans l'expectative puisque le dépôt de bilan va geler leurs factures en attente. Depuis quelques semaines, Doux avait retardé le paiement de ses fournisseurs avec des délais pouvant dépasser les 80 jours. Certains éleveurs ont donc préféré quitter le groupe et travailler avec la concurrence.

Le redressement judiciaire, provoqué par une dette de 430 millions d'euros, devrait permettre d'y voir plus clair dans les activités brésiliennes de Doux. L'industriel avait racheté à la fin des années 90 la société Frangosul et ses 12 usines. Un rachat à l’origine d’une dette de 200 millions d'euros suite à la dévaluation de la monnaie locale, le real, mais aussi à cause du coût élevé des matières premières. Les usines brésiliennes de Doux sont depuis quelques semaines exploitées en location gérance par le groupe JBS, mais cette formule ne règle en rien sa fragilité financière puisque le repreneur n'apporte pas d'argent frais.

Reste que le cas de Doux est unique dans l'Ouest de la France où il y a peu de risque de contagion à l'ensemble de la filière volailles. L'industriel finistérien a financé son développement principalement par emprunts plutôt que par des apports en fonds propres. Les autres groupes de l'Ouest ne sont pas dans ce cas. Si la filière reste très fragile car le poulet et la dinde sont des productions à faible valeur ajoutée, la consommation mondiale continue de progresser de 3 à 4 % par an, cette viande étant sans interdit religieux.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    DOUX
ARTICLES LES PLUS LUS