Doublet, l'industriel des élections

Chez l'entreprise du nord de la France, voilà une trentaine d’années que les élections riment avec hausse de la production. En effet l’entreprise du nord de la France est spécialisé dans la conception du matériel électoral, des urnes jusqu’au panneau en acier en passant par les rideaux des isoloirs.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Doublet, l'industriel des élections

Pour être fin prêt pour le premier tour de l’élection présidentielle ce dimanche, les collectivités locales ont commencé à passer commande en septembre dernier. "Elles profitent de leur fin de budget 2011", assure le directeur commercial du groupe, Olivier Fabre, interrogé par L’Usine Nouvelle. Si bien que le groupe double son chiffre d’affaires par rapport à une période normale en fin d’année.
Car le groupe vend du matériel électoral tous les ans, car certaines collectivités locales anticipent l’arrivée des élections et répartissent leurs dépenses sur plusieurs années.

Reste que depuis le mois de janvier, Doublet a enregistré un chiffre d’affaires sur cette activité de l’ordre de 600 000 euros contre 150 000 euros en période non électorale. 15 personnes sont exclusivement positionnées sur ce secteur.

Et les bulletins ?
C’est à l’Imprimerie nationale que revient la lourde tâche d’imprimer les bulletins de vote des deux tours de l’élection présidentielle. 650 tonnes de papier et 500 millions de bulletins sont nécessaires pour fournir 42 préfectures. L’Imprimerie a dû attendre la validation des candidatures le 23 mars pour commencer à imprimer.

Les urnes, comme les bacs de douche

Doublet produit lui-même les panneaux électoraux en acier, les isoloirs, les rideaux d’isoloirs et a même conçu quelques drapeaux pour les candidats. Mais sur la conception des urnes, s’il a son propre moule, c’est à une petite entreprise locale spécialisée dans la production des bacs de douche qu’il délègue la fabrication. Doublet réalise l’assemblage notamment en y apposant des charnières et des compteurs d’urnes dans son usine d’Avelin.

Le groupe propose différentes tailles d’urnes, car les collectivités locales doivent proposer un produit proportionnel au nombre d’inscrits sur les listes électorales. Et même si les élections ne sont que périodiques, le groupe continue d’innover dans le secteur. Après avoir adapté ses produits aux personnes à mobilité réduite, il propose cette année une innovation : l’isotable. "L’isoloir vient se fixer directement sur une table existante, ce qui permet plus de flexibilité dans le stockage et un coût plus réduit que pour un isoloir traditionnel", assure le directeur commercial.

Le groupe insiste aussi sur l’impact environnemental de ses produits. Les urnes sont conçues en plastique recyclable comme celui des bouteilles en plastique. Quant aux isoloirs et panneaux, ils sont fabriqués en acier 100% recyclable, d’après le directeur commercial.

Services après vente

Le groupe Doublet fournit son matériel dans toute la France, et même dans certains pays étrangers, qui suivent des règles électorales semblables à celles de l’Hexagone. Et le groupe assure aussi le service après vente. "Nos produits ont une durée de vie de 20 à 25 ans, confie le directeur commercial. Donc certaines collectivités locales passent commande pour certaines pièces détachées, comme une charnière ou un panneau. Depuis la semaine dernière, et l’approche du premier tour, la cadence de production se ralentit, mais pas l’activité de commandes de pièces détachées. Les collectivités gèrent les problèmes de dernière minute !".

Form XL, l’autre grand nom des élections
Les élections présidentielle et législatives auront un autre gagnant : Form XL, le premier fabricant français d’urnes. "Certes, les communes sont déjà équipées et les élections n’obligent pas au renouvellement des urnes, explique Jean François le PDG de la PME. Mais en période électorale, les mairies ne prêtent plus leur matériel de vote aux entreprises, obligeant ces dernières à acheter des urnes. Les décrets de 2010 relatifs à l’accessibilité des lieux de vote augmentent la demande de consoles surbaissées adaptées aux personnes à mobilité réduite." Cet ancien pilote de chasse reconverti dans l’ébénisterie du plastique a fondé Form XL en 1989, à la faveur de la loi imposant la transparence des urnes. L’entreprise, qui emploie 13 salariés à Boureuilles (Meuse), a progressivement équipé quelque 10 000 mairies en urnes cristallines, avant de se diversifier dans le matériel électoral des grandes entreprises, les pupitres et les urnes pour jeux, concours et dépôts de dossiers. La PME, qui réalise un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros, transforme chaque année 200 tonnes de polycarbonate. Elle achève un investissement de 750 000 euros sur trois ans pour préparer sa transmission sous les meilleurs auspices. Pascal Braun

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS