Dossier recrutement : "La cooptation est un bon moyen de trouver des salariés qui s’intégreront parfaitement"

Alors que L’Usine Nouvelle publie son dossier annuel des recrutements dans l’industrie, nous vous proposons de retrouver chaque jour de cette semaine une entreprise qui prévoit de recruter en 2013. Aujourd’hui, une start-up : Blablacar qui propose des services de covoiturage et "transporte" chaque mois l’équivalent de 1000 rames de TGV d’après Frédéric Mazzella, le président fondateur de l’entreprise.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Dossier recrutement :

L'Usine Nouvelle - Combien de personnes comptez-vous recruter en 2013 et pour quelles raisons ?

Frédéric Mazzella - Nous prévoyons de recruter entre 20 et 30 personnes cette année. En ce début d’année, nous avons déjà 10 postes ouverts. C’est de la création nette de postes à chaque fois. Ce qui motive les recrutements ? La croissance européenne car nous déployons notre offre dans plusieurs pays est le premier moteur. Le second provient de la structuration de l’entreprise avec le développement des fonctions support pour qu’elle soit plus robuste. A titre de comparaison, nous sommes aujourd’hui d’ores et déjà 60 personnes dans 5 pays.

Quelles méthodes privilégiez-vous pour recruter ?

C’est très varié et cela dépend des profils. La cooptation est une méthode qui donne des résultats intéressants. Ça ne marche pas à tous les coups, mais quand c’est le cas, ça donne de très bons résultats. Nos salariés connaissent bien l’ambiance de travail, nos méthodes, et savent plutôt bien si une personne de leur entourage s’y sentira bien ou non.

Nous utilisons aussi des outils plus classiques, comme les cabinets de recrutement, les salons, mais aussi les conférences auxquelles nous participons. A chaque fois que j’interviens quelque part, je n’hésite pas. Globalement, nous avons recours à un panaché de méthodes.

Rencontrez-vous des difficultés particulières pour recruter ?

Sur certains profils, c’est très dur, notamment sur les postes techniques (base de données, SEO, etc.). Ce sont des domaines où les ressources sont très rares, car ce domaine se développe très vite. En outre, quand ce type de profil donne sa démission, il sait qu’il va recevoir dix propositions ou plus. Il faut alors le convaincre, l’attirer. Sur les profils marketing commerciaux, c’est plus simple, car le système supérieur français forme suffisamment de personnes avec de tels profils de qualité.

Quels atouts mettez-vous alors en avant pour attirer les bons candidats ?

Nous faisons tout pour que notre image externe soit la plus proche de ce que nous sommes vraiment. On travaille pour que l’ambiance de l’entreprise soit connue à l’extérieur : Blablacar est une entreprise dynamique où on se challenge les uns les autres. Notre pratique consiste à apprendre en faisant. Grâce à cette ambiance jeune et dynamique, au management, nous avons une croissance supérieure à 100 % depuis 4 ans. A cela s’ajoute la touche « start up » à l’américaine : on a un babyfoot, des consoles de jeux… Je suis resté cinq ans dans la même entreprise parce que j’aimais bien l’ambiance et l’équipe. Alors je soigne les deux, en organisant des soirées avec l’équipe, en prévoyant des week-ends au ski.

Quelles carrières pouvez-vous proposez aux personnes qui vous rejoignent ?

Nous recrutons beaucoup de jeunes, parce qu’ils sont plus souples et aussi parce qu’ils sont au courant de ce qui se fait sur Internet actuellement. 60 % de la population qui vient sur notre site a moins de 30 ans. Nous avons besoin d’avoir des salariés qui partagent les mêmes préoccupations, la même façon d’appréhender les réseaux sociaux, le mobile ou le web.

Ceci étant, nous ne proposons pas de carrière au sens hiérarchique que cela peut sous-entendre, avec des prises de fonctions, l’encadrement d’une équipe. En revanche, si quelqu’un a fait le tour d’un poste et veut en changer, nous pouvons lui proposer facilement de faire autre chose. Une forte croissance comme celle que nous connaissons crée en permanence des possibilités.

Propos recueillis par Christophe Bys

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS