Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Dossier aéronautique au Maroc : tapis rouge pour Bombardier (3/5)

, , ,

Publié le

L'Usine Nouvelle publie cette semaine une série de 5 articles pour faire le point sur l'aéronautique marocaine. Ce dossier a été publié dans le supplément de L'Usine Nouvelle paru le  26 juin consacré à l'économie marocaine et intitulé "Le défi aéronautique." 

Dossier aéronautique au Maroc : tapis rouge pour Bombardier (3/5)
Souad Elmallem, représentante en chef stratégie pour l’Afrique chez Bombardier
© dr

Troisième volet, l'installation du constructeur aéronautique canadien Bombardier, d'abord dans une usine transitoire ensuite l’avionneur canadien ouvrira fin 2014 une usine de composants à Casablanca. Pour attirer ce projet, l’État marocain s’est montré plus que généreux. Demain : IMA, un institut sur mesure (4/5).

C’est pour bientôt ! L’usine Bombardier de Casablanca va ouvrir au quatrième trimestre affirme Souad Elmallem, 45 ans, représentante en chef stratégie pour l’Afrique de l’avionneur.

production de structures simples

Ce site comptera 850 salariés d’ici à 2020 et fabriquera des composants mécaniques, ou plutôt fabrique déjà. Car si l’usine est en travaux sur la zone franche Midparc, près de l’aéroport, la production de structures simples, dont des commandes de vol pour l’appareil régional CRJ, a déjà démarré. Explications ?

Bombardier loue un bâtiment relais sur une zone industrielle voisine pour former ses équipes en s’appuyant sur l’Institut des métiers de l'aéronautique (IMA) et surtout pour débuter la production.

"Une centaine de salariés fabriquent des pièces qui sont montées sur nos avions CRJ et volent déjà", se félicite Souad Elmallem.

Née au Maroc avant de poursuivre ses études à HEC Montréal, la "madame Afrique" de Bombardier est à l’origine de cet atterrissage marocain. Vivant au Canada, elle visite au hasard d’un séjour privé l’usine Aircelle de Casablanca.

Surprise par le "niveau" du site, elle en fait part au groupe, alors en quête d’une localisation low cost aux marches de l’Europe. Bombardier hésitera longtemps avec la Turquie.

Guy Hachey, le PDG de Bombardier Aerospace, fera au final sensation, fin 2011, à Casablanca, en lâchant que le Maroc était sur la "short list" avant de confirmer le projet peu après… en bonne part grâce à la générosité de l’État.

une implantation porteuse d’opportunités

Le groupe prévoit d’investir 220 millions de dollars dans l’usine et si le "package" n’a pas été dévoilé, le total des aides publiques avoisinerait 20 millions de dollars. L’usine sera exempte d’impôts pendant cinq ans, puis bénéficiera d’un taux à 8,75%.

À ce régime standard en zone franche se sont ajoutées des aides au foncier, à l’investissement et

à la formation. "Bombardier a été dur en affaires", lance un proche du dossier.

L’ouverture du site sera un événement pour le "petit" monde de l’aéronautique au Maroc. Il sera le

plus important du secteur. "Cela va enrichir l’écosystème et multiplier les opportunités d’affaires", estime un sous-traitant français travaillant avec Bombardier Maroc.

L’usine, qui s’étendra sur 14 000 m², produira des éléments mécaniques et des sous-ensembles (bords d’attaque…) pour les ailes du CRJ. Des opérations jusqu’ici réalisée à Belfast.

Outre les cadres canadiens, des experts d’Irlande du Nord participent d’ailleurs à la formation des opérateurs. Cette implantation est un moyen d’ancrer l’avionneur en Afrique.

Selon Souad Elmallem : "Bombardier propose de bons appareils régionaux pour l’Afrique qu’il s’agisse de nos avions existants, comme les Q400, adaptés en termes d’infrastructures ou de climat, ou demain le CSeries. Très économe, celui-ci sera une réponse au défi des compagnies africaines en termes de profitabilité.» Royal Air Maroc se laissera-t-il séduire ?

 

Par Pierre-Olivier Rouaud, à Casablanca

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle