Dongfeng examinerait sa participation dans PSA après la chute des cours en Bourse

Initialement, le projet de fusion entre PSA et Fiat-Chrysler Automobiles (FCA) devait amener Dongfeng à réduire sa participation dans PSA. Le 30 mars, dans le contexte du Covid-19, un responsable du groupe chinois a indiqué que cette cession de capital était toujours à l'étude.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Dongfeng examinerait sa participation dans PSA après la chute des cours en Bourse
Dongfeng détient actuellement 12,2 % du capital de PSA mais doit réduire cette participation dans le cadre du projet de fusion entre PSA et Fiat-Chrysler Automobiles. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Dongfeng examinerait un accord conclu avec PSA visant à réduire sa part dans le constructeur automobile français, montre un document consulté par Reuters jeudi 2 avril. Un responsable du groupe chinois a confirmé des discussions sur ce sujet, alors que la pandémie de coronavirus Covid-19 a contribué à la chute des cours de Bourse.

PSA et le groupe italo-américain Fiat-Chrysler Automobiles (FCA) ont signé en décembre 2019 un accord de fusion d'environ 50 milliards de dollars pour donner naissance au quatrième groupe automobile mondial. Dans le cadre de cet accord, Dongfeng, qui détient 12,2 % du capital de PSA, avait accepté de réduire sa part dans le groupe français en cédant 30,7 millions d'actions. Cette participation était alors valorisée environ 680 millions d'euros et avec sa vente, Dongfeng aurait détenu environ 4,5 % du nouvel ensemble PSA-FCA.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Le projet de cession de cette participation peut changer"

Un responsable de Dongfeng a cependant déclaré que le groupe chinois avait décidé d'examiner de nouveau ce projet, lors d'une téléconférence avec les investisseurs mardi 31 mars dont Reuters a pu consulter l'enregistrement. "Le projet de cession de cette participation peut changer. Nous examinons le dossier", a-t-il déclaré. "Cela est étroitement lié aux discussions de fusion entre PSA et FCA, nous sommes donc également en négociation étroite avec eux", a-t-il ajouté, sans plus de précisions sur d'éventuels changements concernant cette participation.

Sollicités, Dongfeng n'a pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaires de Reuters, tandis que PSA et Fiat-Chrysler ont tous deux décliné. PSA et FCA ont dit en décembre 2019 vouloir finaliser leur projet de fusion dans 12 à 15 mois. Pour l'instant, les entreprises n'ont annoncé aucun report du projet lié à la crise sanitaire.

Avec Reuters (Yilei Sun et Norihiko Shirouzu; avec Giulio Piovaccari en Italie et Gilles Guillaume en France; version française Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS