L'Usine Energie

Donald Trump à l'assaut de la politique environnementale de Barack Obama

Léna Corot

Publié le , mis à jour le 29/03/2017 À 12H19

Vu sur le web Mardi 28 mars, Donald Trump a annoncé les premières mesures détricotant la politique environnementale de Barack Obama. Le Président souhaite relancer l'emploi et affirmer l'indépendance énergétique des Etats-Unis, et cela passera notamment par une relance de l'industrie du charbon et du gaz naturel.

Donald Trump à l'assaut de la politique environnementale de Barack Obama
Donald Trump se rend à l'Agence de protection de l'environnement (EPA) mardi 28 mars.

Comme promis durant la campagne, Donald Trump a signé ce mardi 28 mars un décret sur "l'indépendance énergétique" des Etats-Unis. Ce décret devrait détricoter les règles édictées par Barack Obama en matière de climat, et notamment le Clean Power Plan. L'annonce avait été faite lors de la visite du Président au siège de l'Agence de protection de l'environnement (EPA), affirme E&E News.

L'objectif du décret est de "renforcer la sécurité énergétique du pays en supprimant les obstacles réglementaires inutiles qui empêchent l'usage responsable des ressources énergétiques du pays", selon Kelly Love, un porte-parole de la Maison Blanche.

Allant dans ce sens, vendredi 24 mars, le département d'Etat américain a délivré un permis à la société TransCanada pour construire l'oléoduc Keystone XL entre le Canada et les Etats-Unis. Projet d'oléoduc que Barack Obama avait bloqué.

Simple lancement du processus de dé-tricotage du Clean Power Plan ?

Selon Steve Silverman, ancien avocat auprès de l'EPA, le décret lui-même n'abrogera pas le Clean Power Plan, mais servira à envoyer un signal fort à l'EPA. L'agence devra démarrer le processus législatif et les auditions publiques qui mèneront à l'abrogation de ce décret, détaille E&E News.

L'administration Trump cherche donc à justifier l'abrogation future du Clean Power Plan pour ne pas être accusé de prendre une décision arbitraire. Et, en cas de simple abrogation de Clean Power Act, les états pourraient eux-mêmes édicter leurs propres normes sur cette question, explique E&E News. Et cela n'irait pas forcément dans le sens de Donald Trump,…

Relancer l'industrie du charbon ?

Mike Pence, le vice-président, a ouvert les hostilités samedi affirmant : "La guerre sur le charbon est ouverte". Selon lui, les innovations technologiques récentes dans le charbon et le gaz naturel sont largement responsables des récentes réductions de CO2 des Etats-Unis, ajoute E&E News. 

Donald Trump souhaite relancer l'industrie du charbon et poursuivre l'exploitation des pétroles de schiste. Deux secteurs qui seraient créateurs d'emploi et d'énergie pour les Etats-Unis, sans être trop polluants, selon la nouvelle administration. Scott Pruitt, nommé à la tête de l'EPA par Donald Trump, déclare : "Nous avons fait énormément de progrès en matière environnementale, et nous pouvons être à la fois en faveur de l'emploi et de l'environnement, le décret que nous allons prendre veut défaire les efforts faits par l'ancienne administration pour tuer l'emploi aux Etats-Unis avec le Clean Power Plan".

Et l'accord de Paris ? Les Etats-Unis ne sont pas liés par cet accord a simplement répondu Scott Pruitt. Il parle d'ailleurs de mauvais accord puisque les pollueurs majeurs comme la Chine et l'Inde n'ont pas à prendre des mesures majeures pour réduire leurs émissions polluantes avant 2030, explique-t-il.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte