Doctolib lève 35 millions euros de plus pour accélérer son développement

PARIS (Reuters) - Doctolib, spécialiste de la prise de rendez-vous médicaux en ligne et des services internet aux professionnels de santé, a annoncé mardi une levée de fonds de 35 millions d'euros afin d'accélérer son développement en France et en Allemagne et de lancer de nouveaux services.
Partager
Doctolib lève 35 millions euros de plus pour accélérer son développement
Stanislas Niox-Chateau, co-fondateur et PDG de Doctolib, à l'entrée du siège de la société à Paris. Doctolib, spécialiste de la prise de rendez-vous médicaux en ligne et des services internet aux professionnels de santé, a annoncé mardi une levée de fonds de 35 millions d'euros afin d'accélérer son développement en France et en Allemagne et de lancer de nouveaux services. /Photo prise le 27 novembre 2017/REUTERS/Benoit Tessier

Cette levée de fonds a été réalisée pour moitié auprès de Bpifrance, déjà présent au capital, et pour moitié auprès d'Eurazeo, a précisé Doctolib.

La société a réuni au total 61 millions d'euros en 2017, revendiquant ainsi dans un communiqué le record d'investissement du secteur de la "e-santé" en Europe cette année et le troisième rang des levées françaises tous secteurs confondus.

"On n'avait pas du tout prévu (les 35 millions d'euros supplémentaires), mais comme la France a continué à s'envoler et que l'Allemagne était meilleure qu'attendu, on a avancé de 6-9 mois la levée de fonds pour pouvoir aller recruter", a déclaré Stanislas Niox-Chateau, président et cofondateur de Doctolib.

La société, qui veut améliorer son logiciel de gestion de rendez-vous et lancer de nouvelles fonctionnalités, prévoit de recruter 200 personnes en 2018 - elle compte aujourd'hui 380 salariés -, doublant en particulier son équipe d'ingénieurs (de 50 à 100 salariés).

Doctolib prévoit la moitié de ces 200 recrutements en Allemagne, ainsi que l'ouverture d'un centre d'ingénierie dans le pays l'année prochaine.

Les abonnements à Doctolib - 109 euros par mois payés par quelque 30.000 médecins - génèrent environ 40 millions d'euros de revenus. La société souhaite être à l'équilibre en termes de résultats d'ici à 2020 bien qu'il ne s'agisse pas d'un objectif formel, a indiqué Stanislas Niox-Chateau.

(Mathieu Rosemain et Benjamin Mallet, édité par Juliette Rouillon)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS