Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

DMG Mori vers l’usine 4.0

, ,

Publié le

Le numéro un mondial de la machine-outil est l’un des rares constructeurs à lancer de nouveaux produits à l’occasion du salon AMB de Stuttgart (du 16 au 20 septembre). DMG Mori fait aussi monter en puissance son système de commande Celos.

DMG Mori vers l’usine 4.0 © Patrice Desmedt

DMG Mori semble mettre un point d’honneur à distiller des nouveautés sur chaque salon important. A l’AMB de Stuttgart, le numéro un de la machine-outil dévoilait trois modèles en avant-première mondiale. Sa machine la plus originale reste cependant la Lasertec 65 3D, qui marie une fraiseuse 5 axes et une machine de fabrication additive à fusion laser. Après avoir fabriqué une pièce en technologie additive, la Lasertec 3D utilise sa partie fraiseuse pour terminer la pièce.

L’AMB étant devenu, les années paires, l’événement incontournable pour le travail du métal, les deux PDG de la société germano-japonaise étaient réunis à Stuttgart et présents lors de la conférence de presse du constructeur. Rüdiger Kapitza, PDG de Mori Seiki AG, et Masahiko Mori, PDG de Mori Seiki Company limited, forment un duo désormais rodé. Ils peuvent commencer à afficher des machines issues de la fusion des deux constructeurs, même si, de l’aveu de Masahiko Mori, "ce que veulent nos clients, c’est l’intégration de nos produits, et cela nous prendra encore quelques années pour intégrer l’ensemble de nos gammes".

46 machines sur 2000 mètres carrés

Le stand, bien que moins grandiose que celui de l’EMO 2013, reste le plus grand de l’AMB avec ses 2 000 mètres carrés et ses 46 machines, dont 29 avec Celos, le système de commande à grand écran tactile. Les trois nouveautés, la DMU 125 P duoblock, la DMC 1450 V et la Lasertec 45 Shape. La première est une fraiseuse 5 axes particulièrement destinée aux matériaux difficiles à usiner dont la rigidité a été augmentée de 30% par rapport à la génération précédente. La deuxième est un centre d’usinage vertical de grande taille pouvant usiner des pièces d’un poids maximum de 2 tonnes. La troisième est un système d’usinage laser 5 axes compact.

Pour la direction de DMG Mori, l’année 2014 reste marquée par la montée en puissance de Celos qui est plus qu’un système de commande ergonomique (disponible en version Mitsubishi et en version Siemens). Celos s’interface avec les logiciels de l’entreprise, CAO, progiciel de gestion intégré et planification de la production avant de rendre disponible à l’écran l’ensemble des documentations et des données nécessaires à la fabrication. Un pas vers "l’usine 4.0".

Patrice Desmedt

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle