DMG/Mori Seiki, un nouveau géant de la machine-outil

DMG et Mori Seiki annoncent la fusion de leurs activités de vente et de services en Europe. Ils parachèvent ainsi l'intégration mondiale de leur offre. Et ils donnent naissance au premier constructeur mondial de machines-outils.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

DMG/Mori Seiki, un nouveau géant de la machine-outil

L'Usine Nouvelle l'avait annoncé dès janvier 2010 dans une enquête consacrée aux "folles ambitions de Mori Seiki". Mori Seiki et DMG fusionnent leurs activités. Annoncé dans la torpeur de l'été, le regroupement de leurs activités de vente et de services en Europe met un point final à l'intégration de deux constructeurs de machines-outils.

Une opération surprenante et audacieuse car elle marie deux sociétés plus ou moins concurrentes, débutée il y a deux ans sur les autres marchés, notamment en Asie et aux Etats-Unis. Leur présence unique sur le Vieux Continent sera assurée grâce à la création de 31 centres technologiques communs.

La nouvelle organisation comprendra 17 sociétés responsables de 37 marchés européens. Cette intégration débutera en septembre avec un effectif de 1350 personnes, dont 600 en Allemagne.

Cette fusion donne naissance au premier constructeur mondial de machines-outils avec un chiffre d'affaires qui dépasse les 3 milliards d'euros et un effectif de plus de 10 000 salariés. Rappelons aussi que les deux sociétés ont un accord de collaboration avec le numéro un chinois ShenYang Machine Tool Group (SYMG), ce qui leur permet de mieux couvrir le gigantesque marché chinois.

Mais au-delà de ces chiffres, qui placent les deux associés loin devant leurs concurrents directs (Mazak, MAG, etc.), ce regroupement aura sans doute un effet de taille considérable. Il réduira sensiblement les coûts (achats groupés, réduction de la masse salariale, etc.) et ouvrira aux utilisateurs l'accès à une offre très étendue qui couvre toute la gamme du bas au haut de gamme des équipements d'usinage par enlèvement de copeaux.

Le service (formation, maintenance, etc.) sera renforcé et plus réactif. Les visiteurs du salon EMO 2011 (du 19 au 24 septembre 2011, à Hanovre, en Allemagne) pourront apprécier de visu la force de frappe de ce mariage. Ce sera un salon dans le salon, car DMG et Mori Seiki présenteront une centaine de machines sur quelque 7 300 m²…

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS