DMC Tissus : plan de reprise accepté, 118 emplois sauvés

Social

Partager

Le sauvetage de l'ancien fleuron du textile français aura bien lieu, mais à quel prix ? Le tribunal de commerce de Paris a accepté mercredi 13 août le plan de reprise de DMC Tissus, filiale du groupe alsacien DMC (Dollfus, Mieg et Cie), par le groupe pakistanais Kohinoor et le français Bernard Krief Consulting. Seul en lice, ce plan prévoit le maintien des 118 emplois sur les 209 employés répartis au siège d'Illzach, et dans l'usine de Saint-Amarin (Haut-Rhin), la seule à produire du velours. Les 91 autres seront licenciés. Kohinoor qui travaillait déjà depuis longtemps avec DMC Tissus, et Bernard Krief Consulting avaient déposé un plan chacun de leur côté avant de se rapprocher.


En grandes difficultés, DMC Tissus avait déjà été confrontée cette année à un plan social entraînant 136 suppressions d'emplois et la fermeture de son usine de Logelbach (Haut-Rhin). Elle était en période d'observation avec deux autres filiales, DMC SA (fils à broder) et Loisirs et Créations, depuis le 5 mai dernier, quand la maison-mère a été placée en redressement judiciaire.

Le tribunal avait scellé le sort de Loisirs et Créations le 17 juillet dernier. C'est un consortium mené par un fonds d'investissement de la banque Natixis qui a repris 13 des 21 magasins de la filiale. Selon ce plan, 122 emplois sur 171 seront conservés.

Quant à DMC SA, bénéficiaire et employant 500 salariés environ, elle avait obtenu une période d'observation de six mois, soit jusqu'au 5 novembre prochain. D'ici à la fin de l'année, celui qui fit la renommée du textile français pendant deux cents ans sera donc définitivement démantelé.

Carmela Riposa

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS