Dmailer veut synchroniser les données des mobiles

, ,

Publié le

Enfin ! BNP Paribas Private Equity et Alto Invest ont décidé d'investir 2,5 millions d'euros dans Dmailer, start-up marseillaise créée en 2001, qui édite des logiciels de synchronisation de données entre disques durs externes et internes. C'est peu comparé aux 15 millions de dollars qu'a réussi à lever son concurrent direct, l'américain Migo. Mais ces fonds devraient suffire à Dmailer pour se diversifier. « Nous voulons être présent sur le marché de la synchronisation des données de téléphones portables multimédia et vendre notre technologie à un ou plusieurs grands fabricants de cartes SIM, comme Gemalto ou Sagem, ou directement à un opérateur », explique Lucas Leonardi, dirigeant de la start-up depuis 2003.
En effet, la technologie de Dmailer présente l'avantage d'être embarquée directement sur les équipements et de ne nécessiter aucune installation sur les PC où sont ensuite stockées les données. De plus, son interface est plus ergonomique que celle des solutions concurrentes. Commercialisée depuis mai 2004, elle a été vendue dans plus de 100 pays. L'entreprise réalise ainsi 80 % de son chiffre d'affaires (1 million d'euros en 2007), à l'étranger via des accords de licences avec des fabricants d'unités de stockages externes comme ScanDisk ou Western Digital. Mais l'entreprise vient aussi de signer avec le français LaCie.
Si elle relève le défi de la téléphonie mobile, de 15 personnes aujourd'hui, Dmailer pourrait passer d'ici à deux ans à un effectif de 45 personnes.

Aurélie Barbaux

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte