Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Dix singes et une Volkswagen Beetle pour tester la nocivité du diesel

Léna Corot ,

Publié le

Vu sur le web En 2014, l'EUGT, un groupement financé par Volkswagen, Daimler et BMW, a mené une étude afin de prouver que les derniers véhicules diesel ne sont pas plus nocifs pour la santé que les véhicules essence. Pour ce faire, dix singes ont été enfermés dans des pièces afin d'inhaler des gaz d'échappement d'une Coccinelle de Volkswagen.

Dix singes et une Volkswagen Beetle pour tester la nocivité du diesel
Ce sont les gaz d'échappement d'une Coccinelle de Volkswagen qu'ont inhalé les singes quatre heures d'affilée.
© Volkswagen

C'est le New York Times qui a révélé jeudi 26 janvier comment Volkswagen et d'autres constructeurs ont utilisé une dizaine de singes et une Volkswagen Beetle afin d'étudier l'effet de l'inhalation des gaz d'échappement d'un véhicule diesel sur la santé des macaques.

Alors que les études tendaient de plus en plus à démontrer la nocivité du diesel sur la santé humaine, des constructeurs ont décidé de mener leurs propres recherches. L'expérience réalisée en 2014 sous l'égide de l'European research group on environment and health in the transport sector (EUGT) qui est intégralement financé par Volkswagen, Deamler et BMW a été dévoilée à l'occasion d'un procès mené contre Volkswagen aux Etats-Unis dans le cadre du Dieselgate, explique le New York Times.

Innalation des gaz d'échappement pendant 4 heures

L'objectif du laboratoire d'Albuquerque étant, si ce n'est de prouver l'innocuité de ces gaz d'échappement, de démontrer au moins le fait que le diesel n'est pas plus dangereux que l'essence : les dernières technologies équipant les véhicules diesel permettant d'avoir des voitures beaucoup plus propres. C'est pourquoi dix singes ont été enfermés dans des chambres étanches à l'air extérieur pour inhaler les fumées d'échappement d'une Coccinelle de Volkswagen pendant quatre heures. Des dessins animés étaient diffusés pour que les singes restent calmes, précise le quotidien.

Dès le départ les résultats ont été délibérément manipulés, affirme le New York Times, puisque la Coccinelle fournie par Volkswagen était équipée d'un logiciel truqué. Ses émissions de NOx et particules fines étant beaucoup moins élevées lors des tests menés en laboratoire qu'en conditions réelles.

Logiciel truqué et étude scientifique douteuse

Afin de clore le Dieselgate aux Etats-Unis, Volkswagen a reconnu avoir équipé ses véhicules d'un logiciel truqué et a payé plus de 25 milliards de dollars d'amendes. En parallèle de l'installation de ce logiciel, Volkswagen se serait aussi engagé dans une démarche afin de produire des expertises scientifiques devant prouver que les véhicules diesel équipés des nouvelles technologiques ne sont pas si nocifs que ça. Ces études devant aider le constructeur à plaider sa cause auprès des gouvernements européens afin de conserver les avantages fiscaux du diesel, explique le quotidien.

L'EUGT ne mène pas lui-même les études, mais engage des scientifiques pour les faire. Dans le cadre de cette étude, les chercheurs du laboratoire d'Albuquerque ne savaient pas que la Coccinelle fournie par Volkswagen était elle-même équipée d'un logiciel truqué, précise le New York Times.

Suite à cet article, Volkswagen a présenté ses excuses pour cette conduite inappropriée et le manque de jugement de certains individus, comme l'annonce Bloomberg. BMW a pris ses distances avec l'étude affirmant n'avoir pas pris part aux discussions sur la méthode utilisée. "Nous pensons que les tests sur les animaux n'étaient pas nécessaires" a réagis Daimler. "Nous prenons nos distances avec cette étude", a ajouté le constructeur. L'EUGT, a cessé ses activités en 2017 et le projet a été complètement arrêté, assure encore Volkswagen.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

30/01/2018 - 10h21 -

La honte et la décadence du genre " humain "!
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle