Dix milliards d'euros de surcoût pour le projet du Grand Paris Express

Le président de la Région Île-de-France, Jean-Paul Huchon, a confirmé la hausse du budget global du projet, censé entré en service en 2018.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Dix milliards d'euros de surcoût pour le projet du Grand Paris Express

L'ardoise du "supermétro" automatique régional risque d'être salée. Jean-Paul Huchon a ainsi confirmé le 4 décembre un surcoût de 10 milliards d'euros obligeant un étalement des travaux, comme le rapporte l'AFP.

"Bien sûr qu'on sait que cette opération sera fatalement plus coûteuse, on le sait depuis le début", a confié le patron de la Région Île-de-France lors de son audition devant la commission du Développement durable de l'Assemblée nationale le 4 décembre.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Jan-Paul Huchon a évoqué un montant "qui risque d'être de l'ordre de 30 milliards au lieu de 20 milliards". Selon lui, "une grande partie" des surcoûts concernent "les interconnexions, les nouvelles gares".

Inscrit dans le cadre du projet de développement urbain Grand Paris, le "supermétro" Grand Paris Express est issu de l'accord intervenu le 26 janvier 2011 entre le Conseil régional d'Île-de-France et l'État.

D'une longueur totale de 200 km, il doit être réalisé conjointement par la Société du Grand Paris (SGP) et le Syndicat des transports d'Île-de-France (STIF).

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS