Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Distribution : Leclerc attaque la loi Galland

Publié le

« Ce n'est pas l'euro qui fait grimper les prix, c'est une loi bien française ». C'est sous ce titre accrocheur que Michel-Edouard Leclerc repart en guerre contre la Loi Galland en s'offrant une page de publicité dans de nombreux quotidiens français.

En ligne de mire, un flacon de ketchup Heinz, photographié entre deux prix exprimés en euros. D'un côté 1,80 euro pour le prix minimum français et 1,11 euro de l'autre pour la même bouteille achetée moins chère en Europe et proposée à ce prix dans les magasins de l'enseigne. Soit une différence de 38%...

« La réglementation actuelle nous interdit de répercuter aux consommateurs l'intégralité des conditions d'achat obtenues auprès de nos fournisseurs, explique Michel Edouard Leclerc. J'ai suggéré à l'administration qu'elle reprécise par circulaire que la négociation doit revenir à l'essentiel, c'est-à-dire le prix, et non plus sur la seule rémunération des prestations commerciales (les têtes de gondole ou les catalogues), qui ont fait exploser les marges arrières. Or celles-ci ne sont pas réintégrables dans le prix de vente et contribuent à l'inflation rampante que nous connaissons actuellement ».

Yves DOUGIN

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle