Technos et Innovations

Disparition de Michel Théron, l'un des pères de la CAO française

,

Publié le

Une information Industrie et Technologies : Michel Théron, figure emblématique du monde de la CFAO française des années 70 à la fin du 20e siècle, est décédé dimanche 7octobre 2012, des suites d’une longue maladie. Il avait 69 ans. Son parcours professionnel est un résumé de la naissance et de la démocratisation de la CFAO dans l’industrie française.

Disparition de Michel Théron, l'un des pères de la CAO française © D.R.

A la fin des années 60, Michel Théron, jeune ingénieur-chercheur au Laboratoire d’informatique pour la mécanique et les sciences de l’ingénieur (LIMSI) du CNRS à Orsay, travaille avec Jean-Marc Brun à la mise au point d’une définition mathématique permettant de modéliser en 3D des objets, afin de faire de la simulation numérique d’écoulements de fluides. Ce langage écrit en Fortran IV, qui fût le sujet de thèse de Michel Théron, s’appelait Euclid.

Présenté dès 1970 au club des utilisateurs des tables traçantes Benson, il intéressa les architectes et l’équipementier automobile DBA qui y vu tout de suite le moyen d’automatiser la conception de pièces mécaniques et demanda des développements spécifique. La reprise de cet équipementier par Bendix en 1974 arrêta le projet. Mais pour la première fois un logiciel de conception de produits en 3D venait de voir le jour, alors que jusqu’alors les logiciels existants s’intéressaient essentiellement à la fabrication des outillages et au pilotage des machines outils à commande numérique naissantes.

Lire la suite sur Industrie et Technologies

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte