Quotidien des Usines

Discorde syndicale chez STX France

, ,

Publié le

Social

La situation s’est tendue au chantier naval de STX à Saint-Nazaire au sujet d’un nouvel accord de chômage partiel. La CFDT a rejoint la CGT qui rejette cet accord devant protéger les salariés des licenciements durant 8 mois tout en assurant une rémunération des jours chômés à 92 %. La CGT préfère la poursuite d’un accord signé en février et portant sur une indemnisation à près de 100 % jusqu’à la fin de l’année.

Les syndicats signataires (CFTC, CGC et FO) représentant moins de 30 % des voix aux élections professionnelles, le nouvel accord ne peut être appliqué. Il comportait surtout un plan de formation de 326 000 heures devant permettre d’accompagner la diversification du chantier vers d’autres secteurs que les paquebots, le off-shore notamment. De nouvelles négociations sont possibles en décembre ou fin janvier. Mais, selon les syndicats partisans de l’accord, tous les salariés se retrouvent désormais sous la menace de licenciements à court terme faute de nouvelles commandes.

De notre correspondant en Pays de la Loire, Emmanuel Guimard

PARU ! L'édition 2009-2010 de « L'ATLAS DES USINES » vient de sortir. Ce hors-série annuel de « L'Usine Nouvelle » propose le classement de 3 753 sites de production de plus de 80 salariés implantés en France. Vous pouvez déjà le commander à notre librairie en ligne en cliquant ici.

 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte