Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Diota adapte la réalité augmentée aux usines

Marine Protais , ,

Publié le

Diota adapte la réalité augmentée aux usines © D.R.

Les entreprises citées

La réalité augmentée ne se cantonne pas aux Pokémon. Elle s’invite aussi sur les chaînes de production. Et les industriels y croient. À l’image de Safran qui vient d’entrer au capital de Diota, au côté de CEA Investissement et Calao Finance, lors d’une première levée de fonds de 3 millions d’euros. La jeune pousse implantée à Massy (Essonne) édite des solutions de réalité augmentée dédiées à l’industrie.

Elle travaille principalement pour trois secteurs : l’aéronautique, l’automobile et l’énergie. Et compte parmi ses clients de grands noms comme Safran, Dassault, PSA, Volkswagen, Areva et la SNCF. "Ils ont des usages différents de notre logiciel. Safran et Dassault l’utilisent comme assistance au montage ou pour le contrôle qualité, alors que dans l’auto, ils s’en servent pour le prototypage", détaille Lionnel Joussemet, le président et cofondateur de Diota.

L’entreprise est née en 2009, mais ce n’est que depuis 2015 qu’elle est devenue éditrice de logiciels. "Avant, nous fonctionnions comme un bureau d’expertise, c’est-à-dire que nous développions des solutions de réalité augmentée au cas par cas. Nous nous sommes rendu compte que nos clients avaient tous plus ou moins les mêmes besoins, donc il était plus logique de construire une base commune", précise Lionnel Joussemet.

Son logiciel, le Diotaplayer, a été développé avec le CEA. Il a pour particularité d’être facilement utilisable par des personnes qui ne sont pas expertes en réalité augmentée. Avec sa première levée de fonds, Diota, qui emploie 34 salariés, compte embaucher pour pouvoir développer ses services commercial, formation, après-vente et maintenance. La start-up profitera aussi de ces financements pour s’ouvrir à l’international. Elle songe à installer une antenne commerciale en Allemagne. En 2015, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 700 000 euros, qu’elle espère doubler cette année.

Marine Protais

L’innovation

Le logiciel de Diota fonctionne sans marqueur : la caméra n’a pas besoin de cible préétablie pour se repérer. L’algorithme peut reconnaître une pièce déjà enregistrée dans sa base de données, puis y incruster une image en réalité augmentée. Le logiciel a aussi l’avantage de pouvoir se connecter à n’importe quel système d’information.

 

l’opportunité

Le marché de la réalité augmentée explose. Ses applications pour l’industrie représentent 10 % de l’activité. Peu d’acteurs sont actuellement positionnés sur ce segment.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle