Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Difficile transparence salariale

Publié le

Analyse

Dis-moi combien tu gagnes et je t’aiderai à obtenir plus. C’est en substance la promesse faite par deux sites internet d’importance destinés aux professionnels : Glassdoor et LinkedIn. Ce dernier, qui a pour ambition de cartographier l’économie mondiale, vient d’ajouter une nouvelle fonction intitulée « Salary ». Disponible dans les versions anglaise et américaine du site, elle propose de renseigner l’internaute sur le salaire moyen de sa branche, mais aussi sur le salaire observé en fonction de la localisation, de la taille de la société, de l’ancienneté des salariés. C’est un pavé dans la vitrine de Glassdoor, qui a fait de la transparence sa raison d’être. Le site où tout un chacun peut noter son entreprise a, lui aussi, récemment lancé, sur le marché des États-Unis, une fonction intitulée « Know your worth ». En invitant ses utilisateurs à déclarer combien ils gagnent, Glassdoor veut aider les salariés à évaluer quelles pourraient être leurs prétentions salariales selon leur poste, leur société et leur localisation géographique

L’entreprise a également développé une fonction « Salary explorer », dont le but est d’estimer combien un salarié pourrait gagner en changeant d’entreprise. Pour les deux entreprises nord-américaines, qui devraient généraliser cette fonction partout où elles sont présentes, le pari est d’améliorer le fonctionnement du marché du travail en contribuant à sa plus grande transparence (et d’augmenter accessoirement le nombre de leurs abonnés). La qualité de l’information disponible est le carburant indispensable à l’efficience des marchés dans la théorie économique la plus classique. Mais dans les faits, les choses ne vont pas forcément ainsi. Deux postes sont rarement strictement comparables. Derrière un même intitulé, les réalités diffèrent : la taille des équipes encadrées, le contenu précis du poste… Reste deux outils qui peuvent servir de base pour commencer à se comparer. Sinon, vous pouvez essayer de demander directement à vos collègues combien ils gagnent. À défaut d’avoir l’information, vous aurez le plaisir de voir leur mine gênée et leurs réponses emberlificotées. Les habitants des pays latins ont un rapport à l’argent moins décomplexé que les Anglo-Saxons. Pas sûr qu’une fonction sur un site suffise à réduire cette différence. 

Réagir à cet article

Usine Nouvelle N°3496-3497

Vous lisez un article de l’usine nouvelle N°3496-3497

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2016 de L’Usine Nouvelle

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle