[Dieselgate] Les dirigeants de Volkswagen mis en examen, Daimler condamné à payer 870 millions d'euros

La justice allemande vient de mettre en examen de grands dirigeants du constructeur automobile Volkswagen, tandis que son concurrent Daimler va devoir payer une amende de 870 millions d'euros suite au scandale des émissions polluantes des moteurs diesel.

Partager

[Dieselgate] Les dirigeants de Volkswagen mis en examen, Daimler condamné à payer 870 millions d'euros
Daimler va payer une amende de 870 millions d'euros dans le dossier Dieselgate.

L'affaire du "dieselgate" est loin d'être réglée. Daimler va payer une amende de 870 millions d'euros dans le dossier du scandale des émissions polluantes de ses moteurs diesel, a-t-on appris mardi 24 septembre auprès du parquet de Stuttgart, en Allemagne. Dans un communiqué, le constructeur allemand annonce qu'il ne contestera pas la décision de la justice allemande. Il réaffirme ses prévisions de résultats.

A LIRE AUSSI

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le ministère public de Stuttgart précise que cette amende n'aura aucune incidence sur les poursuites lancées contre les personnes physiques soupçonnées d'être impliquées dans le "dieselgate".

A LIRE AUSSI

Le président du directoire de Volkswagen, Herbert Diess, mis en examen

La justice allemande a d'ailleurs annoncé le même jour la mise en examen du président du directoire de Volkswagen, Herbert Diess, de son prédécesseur Martin Winterkorn et du président du conseil de surveillance, Hans Dieter Pötsch, là encore dans le dossier du "dieselgate", pour une "manipulation du marché" présumée.

Une accusation que le constructeur allemand conteste dans un communiqué. Il explique que "les autorités américaines ont publié leurs allégations de façon totalement inattendue"., alors que des discussions étaient engagées, et que le conseil d'administration n'avait alors aucun moyen d'anticiper ce qu'il qualifie de "changement d'approche".

Le Conseil de surveillance du constructeur se réunira le 25 septembre en session extraordinaire.

A LIRE AUSSI

avec Reuters (Thomas Seythal, Nicolas Delame pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS