[Dieselgate] L’ancien PDG de Volkswagen inculpé pour fraude aggravée en Allemagne

L’ancien président du directoire de Volkswagen, Martin Winterkorn, a été inculpé pour fraude aggravée dans l’affaire du Dieselgate.

 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Dieselgate] L’ancien PDG de Volkswagen inculpé pour fraude aggravée en Allemagne
Le parquet allemand a annoncé lundi l'inculpation de l'ancien président du directoire de Volkswagen Martin Winterkorn dans le cadre du "dieselgate", le scandale des tests d'émissions polluantes truqués. /Photo d'archives/REUTERS/Hannibal Hanschke

Le parquet allemand a annoncé lundi l'inculpation de l'ancien président du directoire de Volkswagen Martin Winterkorn dans le cadre du "dieselgate", le scandale des tests d'émissions polluantes truqués. Il accélère ainsi l’entrée du dieselgate dans une procédure pénale.

Quatre responsables du constructeur automobile sont également inculpés, a ajouté le parquet de Brunswick, dans le nord de l'Allemagne, sans les identifier.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Martin Winterkorn a démissionné peu après le début du "dieselgate", qui a éclaté en septembre 2015 aux Etats-Unis et déjà coûté à Volkswagen quelque 29 milliards d'euros.

Abus de confiance et infractions aux lois

Selon le parquet, Martin Winterkorn est inculpé de fraude aggravée, abus de confiance et infraction aux lois sur la concurrence parce qu'il n'a pas agi une fois qu'il était devenu clair, le 25 mai 2014, que des moteurs diesel avaient été manipulés grâce à des logiciels illicites permettant de rendre indétectables les excès de gaz polluants.

Il a négligé d'informer les autorités en Europe et aux Etats-Unis, ainsi que les clients du logiciel, dont il n'a pas non plus empêché l'installation, ajoutent les procureurs.

L’avocat de l’ex-patron de Volkswagen a dénoncé la décision du parquet. Il estime que ce dernier ne lui a pas permis de "prendre connaissance de l'ensemble des documents de la procédure".

"36 autres" personnes visées par le parquet de Brunswick

Le parquet de Brunswick a précisé que les personnes reconnues coupables de fraude grave étaient passibles de dix ans d'emprisonnement. Il a également rappelé que son enquête visait "36 autres" personnes supplémentaires.

Volkswagen n'a pas souhaité faire de commentaire, n'étant pas impliqué dans la procédure.

Martin Winterkorn a déjà été inculpé il y a près d'un an par la justice américaine et accusé de conspiration pour dissimulation.

Le géant aux douze marques a admis en 2015 avoir équipé 11 millions de voitures de logiciels capables de truquer le niveau d'émissions, les laissant apparaître moins polluantes qu'elles ne l'étaient en réalité.

Avec Reuters (Ludwig Burger; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS