Didier Lamouche veut redresser ST-Ericsson

Le directeur général de STMicroelectronics arrive à la tête de ST-Ericsson pour tenter de redresser la co-entreprise, toujours lourdement déficitaire. Avec quelques atouts en main.

Partager

Didier Lamouche veut redresser ST-Ericsson

Beau défi pour Didier Lamouche, nommé PDG de ST-Ericsson ce 28 novembre, tout en restant directeur général de STMicroelectronics. Un poste qu’il n’occupe que depuis janvier 2011.

Depuis sa création en février 2009, la coentreprise entre STM et Ericsson est dans le rouge et plombe les résultats du fabricant d’origine franco-italienne de semi-conducteurs. Gilles Delfassy, l’ancien PDG, accompagnera "quelque temps" son successeur, manifestement nommé pour remettre la société sur de meilleurs rails.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le départ de Gilles Delfassy survient après un troisième trimestre encore très mauvais, avec une perte de 211 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 412 millions, en baisse de 27 % en un an. ST-Ericsson, spécialisé sur les processeurs intégrés pour smartphones, a payé pour les déboires de Nokia, l’un de ses gros clients, et pour son retard dans son offre pour tablettes, laissant nVidia avec son Tegra 2, puis Texas Instruments avec son Omap, rafler la mise sur les tablettes sous Android.

Bien que l’objectif de retour à l’équilibre, annoncé dans un premier temps pour l’année 2012, ne soit plus daté, Didier Lamouche peut trouver quelques sujets de satisfaction. Nokia semble rebondir grâce à son choix de Windows Phone, et le constructeur finlandais a décidé de repartir avec ST-Ericsson pour ses futurs Windows Phones, alors que son premier modèle, le Lumia 800, est motorisé par Qualcomm.

La nouvelle plate-forme Novathor de ST-Ericsson, concurrent du SnapDragon de Qualcomm (processeur, graphisme et modem intégrés) a donc trouvé chez Nokia un premier débouché important. Reste à transformer l’essai et convaincre d’autres fabricants, dans un contexte de forte concurrence, où s’affrontent déjà nVidia, Texas Instruments et Qualcomm.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS