L'Usine Agro

Didier Guillaume, un proche de Manuel Valls, nouveau ministre de l'Agriculture

Adeline Haverland ,

Publié le

Le bruit courrait depuis plusieurs jours, il a été confirmé ce 16 octobre: Stéphane Travert quitte le gouvernement pour être remplacé par le sénateur de la Drôme Didier Guillaume. Ce spécialiste des questions agricoles, proche de Manuel Valls, est attendu avec impatience par les acteurs du secteur.

Didier Guillaume, un proche de Manuel Valls, nouveau ministre de l'Agriculture
Didier Guillaume, nouveau ministre de l'Agriculture.
© Didier Guillaume / Facebook

En 2016 déjà, on le pressentait pour occuper le poste de ministre de l'Agriculture sous François Hollande. La chose ne s'était finalement pas faite. Deux ans plus tard, à la faveur du remaniement, voilà que son nom circulait de nouveau dans les cercles du pouvoir. Ce 16 octobre, la rumeur a été officialisée : Didier Guillaume, sénateur de la Drôme, occupera bien les bureaux de la rue de Varenne dès ce soir. 

Un fort ancrage local

Proche de Manuel Valls dont il a dirigé la campagne pour les primaires socialistes, la carrière de Didier Guillaume s'est construite autour d'un ancrage territorial très fort. Maire pendant plus de 9 ans de Bourg de Péage, Didier Guillaume a occupé le poste de président du conseil général de la Drôme durant 11 ans avant de devenir sénateur du même département pendant près de 9 ans. "Dans le département, Didier Guillaume est très apprécié pour son investissement sans faille pour le territoire", explique t-on sur place.

Une opinion partagée par ses anciens collègues parlementaires. L'ancienne sénatrice socialiste Eliane Giraud souligne, par exemple, l'expérience sur les questions agricoles du nouveau ministre. "Ce que Didier Guillaume a fait dans la Drôme au conseil départemental marque des qualités d’engagement pour le développement durable", explique l'ancienne élue. 

Départ raté de la vie politique

Si son bilan en tant que responsable régional est salué, son départ raté du Sénat pour l'organisation de la coupe du monde de rugby continue de faire parler. En janvier dernier, Didier Guillaume annonce son retrait de la vie politique sur les réseaux sociaux. Pressenti pour présider le comité d'organisation de la Coupe du Monde de rugby 2023, qui aura lieu en France, le sénateur ne donnera pas suite après s'être rendu compte que son nouveau poste était bénévole selon les mauvaises langues. 

Premiers mots pour une agriculture durable

Spécialiste des questions agricoles, qu'il avait déjà eu l'occasion d'approcher en tant que conseiller politique de Jean Glavany au ministère de l'Agriculture et de la Pêche (1998-2002), Didier Guillaume s'est prononcé, quelques minutes après sa nomination, pour une agriculture durable et une meilleure rémunération des agriculteurs. 

Du côté des principaux acteurs du secteur, la nomination du nouveau ministre est plutôt bien accueillie. La FGA CFDT salue, par exemple, un ministre, "spécialiste des questions agricoles qui permettra de réussir la montée en gamme des filières". Même son de cloche à la FNSEA où l'on se félicite de la nomination d'un "élu rural et familier des questions agricoles". Le principal syndicat des agriculteurs demande, d'ores et déjà, que le nouveau ministre fasse preuve de pragmatisme pour faire respecter l'esprit des Etats Généraux de l'Alimentation. L'une des premières missions du nouveau ministre sera, en effet, de rédiger les ordonnances d'application du texte adopté début octobre.

 


 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte