Dialog Semiconductor admet la possibilité d’être lâché par Apple dans quelques années

Dialog Semiconductor dément les rumeurs selon lesquelles Apple se prépare à le lâcher comme fournisseur de puces de gestion de l’alimentation en 2018. Mais le fournisseur allemand de semi-conducteurs admet que la firme à la pomme dispose de la capacité de le faire dans quelques années.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Dialog Semiconductor admet la possibilité d’être lâché par Apple dans quelques années
Circuit de gestion de l'alimentation de Dialog Semiconductor

Dialog Semiconductor sort de son mutisme. Après les rumeurs à répétition selon lesquelles Apple se préparerait à le lâcher comme fournisseur de puces de gestion de l’alimentation au profit de solutions maison, le fournisseur allemand de semi-conducteurs, coté à la Bourse de Frankfort mais dont le siège se situe à Londres, réagit. Par voie de communiqué, il affirme n’entrevoir aucun changement en 2018, année où l’article du Nikkei Asian Review prête à la firme à la pomme l’intention de basculer sur des circuits de gestion de l’alimentation développés en interne. Loin de rassurer les investisseurs, sa réaction n'a fait que précipiter le cours en Bourse.

Impact dévastateur

"Dialog Semiconductor confirme qu'il continue de fournir à Apple, son plus important client, des circuits intégrés de gestion de l'alimentation personnalisés à travers une gamme de plates-formes sans changement notable au plan d’affaires en cours", lit-on dans le communiqué.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La société, qui emploie environ 2 000 personnes et affiche un chiffre d’affaires de 1,2 milliard de dollars en 2016, fournit à la firme à la pomme des circuits intégrés de gestion de la puissance (PMIC pour power management integrated circuit). Des composants électroniques clés pour l’optimisation de la consommation du courant et l’allongement de l’autonomie de la batterie. Selon les analystes, Apple représenterait les trois quarts de son chiffre d’affaires. La perte de ce client important aurait donc un impact dévastateur.

Apple a la capacité de le faire

La banque d’affaires allemande Bankhaus Lampe a été la première à entrevoir un tel sort pour Dialog Semiconductor. Dans une note en avril 2017, dont L’Usine Nouvelle s’est procuré une copie, elle a invité le fournisseur allemand de puces à anticiper la défection d’Apple en diversifiant sa clientèle et ses produits, comme il a su le faire auparavant quand il dépendait à plus de 50% de Nokia et Ericsson.

Dialog Semiconductor n’écarte pas le risque d’être abandonné un jour par son grand client. "Apple a les ressources et la capacité de concevoir en interne des circuits PMIC et pourrait potentiellement le faire dans les prochaines années", reconnait la société dans le communiqué. Elle sait que son maintien dans la chaine logistique de la firme à la pomme est subordonné à sa capacité à répondre aux attentes du constructeur californien de mobiles en matière de technologie, de qualité, de prix et de volume. Elle entend œuvrer dans ce sens avec l’espoir de garder l’avantage sur les solutions qu’Apple pourraient développer en interne.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS