Diageo lance de nouveaux bourbons

LONDRES (Reuters) - Le groupe britannique de spiritueux Diageo n'a pas besoin d'acheter son concurrent américain Beam car il développe ses marques existantes de bourbon et va en lancer deux nouvelles, a déclaré mardi son directeur général Ivan Menezes.

Partager

"Fondamentalement notre position sur le marché du whiskey dans l'ensemble de l'Amérique du Nord est forte", a précisé Ivan Menezes à la presse en marge d'une conférence, en notant que son groupe détenait 23% du marché régional, à égalité avec Brown Forman - le fabricant du Jack Daniels.

De nombreux observateurs estimaient que Diageo pourrait acheter Beam, dont la gamme de bourbons auraient complété l'offre du groupe britannique.

Diageo, propriétaire entre autres du whisky Johnnie Walker et de la bière Guinness, envisage de lancer deux nouvelles marques de bourbon haut de gamme, baptisées Orphan Barrel et Blade & Bow.

Orphan Barrel sera produit en petite quantité et vendu entre 75 et 125 dollars la bouteille. Il sera commercialisé à partir du premier trimestre 2014, tandis que la marque Blade & Bow sera lancée plus tard dans l'année.

Bulleit, le seul bourbon actuel de Diageo, voit ses ventes doubler chaque année et le groupe prévoit de le commercialiser dans de nouveaux pays, a précisé Ivan Menezes.

Soucieux de trouver de nouveaux relais de croissance, Diageo a réalisé huit acquisitions dans les pays émergents ces trois dernières années, pour un montant d'environ trois milliards de livres (3,6 milliards d'euros). Dans son escarcelle sont notamment tombés un fabricant de raki en Turquie, un producteur de cachaça au Brésil et des brasseurs en Tanzanie et en Ethiopie.

"Nous continuerons d'examiner les opportunités qui se présentent", a dit Ivan Menezes. "Si d'autres actifs de bière se présentent en Afrique, certainement qu'on y jettera un oeil."

Ivan Menezes, en poste depuis juillet, a réitéré l'objectif d'une croissance de 6% du chiffre d'affaires de Diageo. Il a toutefois mis l'accent sur le fait que cet objectif serait atteint à moyen terme et non à court terme.

Martinne Geller, Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Véronique Tison

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS