Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Devant le siège, les syndicats maintiennent la pression sur PSA

, , ,

Publié le

Alors que les représentants du personnel participaient au comité central d’entreprise avec la direction de PSA ce 25 juillet au matin, les salariés s’amassaient devant le siège du constructeur automobile.

Devant le siège, les syndicats maintiennent la pression sur PSA © Pauline Ducamp

Sommaire du dossier

Les entreprises citées

Avenue de la Grande Armée, à Paris, devant le siège de PSA Peugeot Citroen, l’attroupement du millier de manifestants ne compte pas seulement les salariés de la marque au lion. Leurs homologues de chez Renault, et les salariés de différents équipementiers sont également venus en renfort.

A l’instar d’Emmanuel, employé chez l’équipementier Delphi. Il est venu non seulement soutenir les salariés de PSA mais également manifester son inquiétude. "Le plus angoissant, ce sont les coupes drastiques dans la R&D car cela paralyse tout le système à long terme. Et cela ne permet pas de préparer l’avenir".

Puis, pragmatique, il explique : "Delphi travaille énormément avec PSA. La conséquence directe pour nous, c’est la baisse de 18% du chiffre d’affaires. Beaucoup d’équipementiers directs ont beaucoup de mal à s’en remettre".

Et le spectre des cas Aulnay et Rennes n’est pas pour les rassurer. D’autant plus que "les 1 400 suppressions de postes à Rennes ne sont pas justifiées", accuse Nicolas, syndicaliste FO, travaillant sur le site depuis 13 ans. "Il faut mieux repartir les emplois entre différents sites. La direction a fait de mauvais choix stratégiques en voulant construire toutes les voitures sur deux ou trois usines au lieu de charger tous les sites".

Manifestant aux côtés des PSA, les salariés de chez Renault expliquent : "les 2 constructeurs français sont liés l’un à l’autre. Si l’un lâche prise, l’autre lâchera prise aussi". Benoit (CFDT) se rappelle d’une déclaration du patron de Renault, Carlos Ghosn, il y a quelques semaines. "Il avait fait part des problèmes de surcapacité. Et il avait alors expliqué que si un constructeur commençait à restructurer, l’autre suivrait".

Désignation d'un expert comptable

Une réalité que le gouvernement semble avoir appréhendée et à laquelle ils cherchent des solutions. Arnaud Montebourg présentait d'ailleurs "son" plan automobile, ce mercredi en fin de matinée. Et l’appui du gouvernement semble indispensable dans le dossier PSA. Gabriel Artero, président de la CFE-CGC Métallurgie, présent devant le siège de PSA, explique : "J’espère que Philippe Varin va nous entendre, mais je compte aussi sur l’appui du ministre".

Il rappelle qu’une comparaison des expertises a été proposée pour visualiser la véritable situation de PSA. C’est d’ailleurs ce que vont réclamer les représentants syndicaux, lors du CCE exceptionnel. Ils vont demander la nomination d’un expert indépendant et devraient également refuser de s’exprimer sur le plan d’économies "Rebond 2015" afin de retarder se mise en place effective.

A la fin de la semaine, les usines fermeront pour les vacances. Cette manifestation est donc le dernier baroud d’honneur avant la rentrée… De quoi dissuader PSA de tenir avenue de la Grande Armée sa conférence pour l’annonce de ses résultats. Le constructeur a préféré s’éloigner un peu de l’agitation et des grondements qui s’élevaient devant le siège tôt ce mercredi matin.

Pauline Ducamp et Astrid Gouzik

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle