Deuxième perquisition au siège de Renault dans le cadre de l'affaire Carlos Ghosn

[ACTUALISÉ] Le siège de Renault a été perquisitionné pour la deuxième fois par la police française le 10 juillet. La justice enquête notamment sur une soirée controversée organisée au château de Versailles (Yvelines) par Carlos Ghosn, l'ancien PDG du groupe automobile.

Partager
Deuxième perquisition au siège de Renault dans le cadre de l'affaire Carlos Ghosn
La police avait déjà effectué mercredi 3 juillet une perquisition au siège de Renault à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes

Actualisation du vendredi 12 juillet : Nouvelle perquisition au siège du groupe Renault. Mercredi 10 juillet, les enquêteurs de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (Oclciff) ont saisi des ordinateurs, des téléphones portables et des tablettes utilisés par un assistant personnel de Carlos Ghosn, rapporte Le Point. La justice française enquête sur le financement de deux soirées organisées au château de Versailles (Yvelines) et sur des flux suspects entre le constructeur automobile et un partenaire situé à Oman.

La police avait déjà effectué mercredi 3 juillet une perquisition au siège de Renault à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), dans le cadre de l'enquête ouverte par le parquet de Nanterre sur le financement d'une soirée de l'ex-PDG Carlos Ghosn au château de Versailles, a-t-on appris de source judiciaire.

Renault dit collaborer avec les autorités

Le constructeur automobile français a confirmé cette perquisition et dit pleinement coopérer avec les autorités. L'enquête est menée par l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (Oclciff).

"Le groupe Renault confirme qu'une perquisition de la police est en cours au siège du groupe à Boulogne-Billancourt et qu'il collabore pleinement avec les autorités", a déclaré le groupe au losange, ajoutant qu'il ne ferait "aucun autre commentaire".

Une contrepartie de 50 000 euros aurait bénéficié à Carlos Ghosn

Cette enquête a été ouverte après des révélations sur la convention de mécénat de Renault avec le château de Versailles (Yvelines), dont une partie aurait pu bénéficier personnellement à son ex-PDG pour l'organisation de ses noces. Renault a annoncé avoir découvert qu'une contrepartie de 50 000 euros, dans le cadre de cette convention de mécénat avec le domaine de Versailles, avait été affectée au bénéfice personnel de Carlos Ghosn.

Un porte-parole du groupe avait alors précisé que le montant correspondait à la valorisation de prestations offertes par le château au constructeur automobile en échange de son mécénat. En juin, le groupe avait également épinglé 11 millions d’euros de dépenses suspectes attribuées au magnat de l'automobile.

Ces informations sont apparues dans le cadre de vérifications lancées après l'arrestation de l'ex-PDG de Renault en novembre 2018 au Japon pour des soupçons de malversations financières en tant que président de Nissan. L'ancien PDG de Renault et de l'alliance Renault-Nissan, libéré sous caution, dément les accusations à son encontre et attend au Japon d'être jugé.

Avec Reuters (Gilles Guillaume et Emmanuel Jarry, édité par Bertrand Boucey)

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS