Economie

Deux offres de reprise pour l'équipementier auto Inteva

Stéphane Frachet , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Le tribunal de commerce d'Orléans (Loiret) a examiné le 22 septembre les deux offres de reprise de la filiale française de l'américain Inteva. Trois usines et quelque 630 emplois sont en jeu.

Deux offres de reprise pour l'équipementier auto Inteva
Les deux repreneurs potentiels d'Inteva ne sont pas intéressés par le site de Saint-Dié-des-Vosges (Vosges) qui compte 222 salariés.
© intevaproducts.com

Alors qu'une quinzaine de salariés manifestaient sur les marches du palais de justice, le tribunal de commerce d'Orléans (Loiret) a examiné le 22 septembre les deux offres de reprise pour Inteva, qui comprend trois usines à Sully-sur-Loire (Loiret), Esson (Calvados) et Saint-Dié-des-Vosges (Vosges), qui emploient près de 630 personnes.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte