L'Usine Aéro

Deux repreneurs partiels pour Reims Aviation

, , ,

Publié le

Social

Le tribunal de commerce de Reims (Marne) a décidé hier en fin d'après midi d'accorder la reprise de la société Reims Aviation, en redressement judiciaire depuis octobre dernier, aux deux seuls candidats restant en lice. La société financière Wagrpar, le troisième candidat ayant déposé une offre la semaine dernière, l'a retirée avant l'audience.

Ainsi les juges consulaires ont retenu la proposition de l'industriel autrichien Ventana (120 millions d'euros de chiffre d'affaires), spécialisé dans la sous-traitance pour les secteurs automobile et poids lourds, qui reprendra la production d'éléments de structure (bords d'attaque, carénage etc.) destinés à différents donneurs d'ordre (Dassault, EADS etc.). L' activité emploie 230 salariés.

Et ils ont retenu la filiale de Chausson Investissement, la société FCP (Finance,Conseils, Participations), basée dans les Yvelines, qui souhaite poursuivre et développer la production du F 406. Ce petit avion de surveillance est utilisé, entre autres, par les douanes. Il est construit par Reims Aviation depuis une dizaine d'années. Les organisations syndicales qui consultent leurs mandants aujourd'hui sont insatisfaites de la décision du tribunal de commerce qui permet seulement de maintenir 300 des 440 emplois actuels.

Pascal AMBROSI

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte