Deux préalables à la valorisation des matières recyclées en France

La fermeture des frontières chinoises aux déchets non triés est une opportunité de réindustrialiser la filière recyclage en France. Mais deux freins empêchent encore la filière de profiter de cette opportunité. 

Partager

Deux préalables à la valorisation des matières recyclées en France

La Chine ne veut plus de déchets, elle veut des matières régénérées. Si l’industrie française du recyclage veut reprendre ses exportations vers le premier consommateur mondial, elle va devoir monter en gamme, surtrier les papiers et laver, voire broyer et extruder les films plastiques. C’est une formidable opportunité de créer de la valeur ajoutée et de l’emploi ici, avec nos matières, "les premières produites sur notre territoire depuis le charbon", comme le relève Jean-Philippe Carpentier, le président de la Fédération des entreprises du recyclage (Federec).

Pour profiter de cette opportunité, la France devra lever deux conditions. Primo, mettre fin à la guerre sémantique sur le "recycleur final" qui bénéficiera du gros des aides, sachant que c’est toute la chaîne de valeur, du collecteur à l’utilisateur, qui doit s’affranchir du prix des matières vierges, et valoriser sous forme de prix honnête du carbone les économies d’émissions dues au recyclage. Soit 22,5 millions de tonnes de CO2 évitées par an, l’équivalent de l’ensemble du transport aérien français.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Secundo, pour les matières collectées, triées, assainies et préparées, il faudra avancer sur la sortie du statut de déchet, qui leur colle comme le sparadrap au capitaine Haddock dans « L’Affaire Tournesol ». Au point que depuis la fermeture des frontières chinoises, certaines qualités de papier de récupération tendent vers zéro, ce que reconnaissait même Yves Herbaut, le président du groupe papetier Emin Leydier, lors du dernier bilan annuel de l’Union française des industries des cartons, papiers et celluloses (Copacel). Alors seulement, la France pourra espérer concurrencer d’autres destinations pour la transformation de tous les déchets en matières. S’il n’est pas trop tard…

Myrtille Delamarche Rédactrice en chef matières, climat et transition énergétique, chef de projet Indices & Cotations

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS