Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Deux offres de reprise pour les abattoirs AIM

, , ,

Publié le

L’abattoir porcin AIM de Sainte-Cécile (Manche) est repris par une SAS détenue en majorité par les salariés. L’abattoir bovin d’Antrain (Ille-et-Vilaine) est repris par une société bretonne Montfort Viandes. 276 emplois sont sauvés sur un total de 590.

Deux offres de reprise pour les abattoirs AIM © D.R. - Fotolia

Le tribunal de commerce de Coutances a validé mardi 31 mars les deux offres de reprise des abattoirs AIM (Abattoirs industriels de la Manche) en redressement judiciaire depuis le 6 janvier 2015. Les juges ont validé la reprise du site d’abattage porcin de Sainte-Cécile (Manche) par une société par actions simplifiée (SAS) majoritairement détenue par les salariés. 206 emplois sur 373 seraient repris.

Le tribunal a par ailleurs validé la reprise du site d’abattage bovin d’Antrain (Ille-et-Vilaine) par Montfort Viandes, entreprise du Faouët dans le Morbihan. 70 emplois sur 179 seraient repris.

276 emplois seraient donc sauvés au total alors qu’AIM emploie 590 salariés sur les sites de Sainte-Cécile dans la Manche, d’Antrain et dans des plateformes de distribution régionales à Dangy, Saint-Lô (Manche), Bernay (Eure) et Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir). Ces dernières n’ont fait l’objet d’aucune offre de reprise.

Claire Garnier

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle