Deux industriels créent 110 emplois sur le site savoyard de Camiva

Deux entreprises familiales savoyardes, Frasteya et Excoffier Recyclage, vont investir 13,5 millions d'euros et créer 110 emplois en rachetant le terrain de l'ancienne usine de Camiva à Saint-Alban-Leysse (Savoie).

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Deux industriels créent 110 emplois sur le site savoyard de Camiva

Deux ans après l’annonce de la fermeture de l’usine Camiva, constructeur de camions de pompiers et filiale d'Iveco, à Saint-Alban-Leysse (Savoie), deux groupes industriels hauts-savoyards vont s’installer sur le site en 2016, Excoffier Recyclage et le groupe Frasteya, occupant respectivement deux hectares sur les cinq cédés par Camiva.

Une douzième implantation pour Excoffier Recyclage

Excoffier Recyclage, spécialisé dans la collecte, le tri et la valorisation des déchets, va investir trois millions d’euros pour implanter une unité de collecte et de conditionnement de déchets. "Il n’y a pas d’entreprise familiale sur le bassin de Chambéry et la Savoie, c’est une opportunité pour nous, explique François Excoffier, PDG d’Excoffier Recyclage. Il y a ici un tissu industriel qui est un gisement important de matières premières."

50 postes vont être créés dans les trois ans sur ce site qui devrait être opérationnel en 2016. Avec 11 implantations actuellement, Excoffier Recyclage, dont le siège est situé à Villy-le-Pelloux (Haute-Savoie), emploie 300 personnes et réalise 66 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Le détaillant d'articles de sport Frasteya va investir dix millions d’euros pour installer en 2016 sa société d'e-commerce Ekosport. 60 emplois seront créés. Avec 60 millions d'euros, dont 25 % à l'export, la société emploie 250 salariés.

Camiva conserve son pôle d'excellence et de services

Camiva, lors de l’annonce de la fermeture du site en 2012, employait 171 salariés. Elle en avait conservé 42 dans les services commerciaux et mis en place une cellule de reclassement. La production savoyarde, comme celle de deux autres établissements du groupe situés à Graz (Autriche), et à Görlitz (Allemagne), devait être transférée en Allemagne, à Ulm, le site historique de Magirus. Camiva avait aussi signé une convention de revitalisation avec l'Etat, qui l'engageait à réindustrialiser le site.

Camiva conservera les 42 emplois pour son pôle d’excellence et de services dans la zone industrielle de Bissy, un bâtiment de 4 000 mètres carrés qui comprendra un atelier de maintenance des échelles aériennes et des véhicules anti-incendie, un atelier de customisation destiné à la personnalisation et à la finition des véhicules neufs et équipé d’une station d’essais des pompes, un magasin de pièces détachées et accessoires, un show-room et des bureaux. Le bâtiment devrait être livré en mars.

A Saint-Alban-sur-Leysse, Chambéry Métropole conserve une réserve foncière d'un hectare et assure que cela pourrait représenter la création de 20 emplois.

Dorothée Thénot

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS