Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Deux contrats de maintenance avec l’armée de l’air pour Thales et ACI Élévation

Elodie Vallerey , , ,

Publié le

La Simmad (structure intégrée de maintien en condition opérationnelle des matériels aéronautiques de la défense) a signé le 17 juin, lors du salon du Bourget, deux contrats portant sur le maintien en condition opérationnelle (MCO) des aéronefs des trois armées.

Deux contrats de maintenance avec l’armée de l’air pour Thales et ACI Élévation © D.R. - Thales

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

C’est la première fois que la Simmad annonce en son nom des contrats lors du salon international de l’aéronautique et de l’espace du Bourget.

L’électronicien français Thales s’est vu notifier le marché MOREAT (maintien en condition opérationnelle des radars et équipements aéronautiques), aux termes duquel il va assurer le soutien technique et logistique des équipements de guerre électronique et des radars de pointe d’une vingtaine de types d’aéronefs des forces armées françaises.

Un marché "de gré à gré", rappelle le lieutenant général Michel Pinaud, directeur général de la Simmad, qui concerne la maintenance des Mirage 2000, des ATL2 et des C160/C130. Son montant s’élève à 237 millions d’euros, pour une durée de cinq ans.

La Simmad a également confié à ACI Élévation, une petite entreprise de la Marne, l’entretien des 26 nacelles élévatrices pour travaux sur les moteurs M53 des Mirage 2000. Un marché de 600 000 euros sur sept ans, mineur mais "crucial" pour  Michel Pinaud, qui rappelle l’importance des petites entreprises dans les quelque 200 contrats signés par la Simmad chaque année.

En annonçant ces contrats au Bourget, la Simmad a tenu à rappeler son rôle dans l’optimisation des relations entre les armées et les industriels. "Le MCO des aéronefs de l’Etat s’adresse à de nombreux types d’industriels, de la défense mais aussi d’autres secteurs", a souligné le directeur général.

Elodie Vallerey

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle