Deux ans après Fukushima, la France cherche son modèle énergétique

Alors que les voisins européens ont déjà tranché sur leur politique énergétique de la décennie à venir, la France peine à donner une image de la France de l’énergie en 2025. La loi sur la programmation énergétique prévue au second semestre 2013 a cette ambition, à condition de sortir de la passion des débats.

Partager
Deux ans après Fukushima, la France cherche son modèle énergétique

Le 11 mars 2011, la centrale de Fukushima est ébranlée par un séisme, puis balayée par un tsunami. Par la suite, plusieurs réacteurs explosent. Ils répandent une contamination massive sur des milliers de kilomètres carrés. Dans la foulée, plusieurs pays revoient leur politique énergétique. L’Allemagne annonce sa sortie du nucléaire d’ici à 2022 et choisit de s’appuyer sur les énergies renouvelables, le gaz et le charbon. L’Italie renonce au retour du nucléaire et accentue l’effort sur le gaz, le biogaz et le photovoltaïque. L’Angleterre choisit de faire reposer son énergie sur deux jambes : l’éolien offshore et le nucléaire. Les Etats-Unis accueillent à bras ouvert la manne du gaz de schiste, et reporte sine die les grands programmes nucléaires et renouvelables.

Et la France ? Elle a joué de malchance en devant gérer ces questions énergétiques fondamentales - conséquences de Fukushima, gaz de schiste, financement des énergies des renouvelables,… - en pleine campagne présidentielle. Les débats ont souvent tourné au : "Plus vert que moi, tu meurs". Ainsi, la politique énergétique française est aujourd’hui un mélange de décisions prises dans l’urgence par le gouvernement Fillon, de promesses de campagne de François Hollande et des choix de la ministre de l’Ecologie, Delphine Batho.

La politique de l’Hexagone est sans équivalent chez ses voisins européens. Sur les renouvelables, le pays a annoncé une bonification des tarifs de rachats de l’électricité photovoltaïque (sous conditions de panneaux fabriqués en Europe), là où l’Allemagne, s’engage vers la fin des subventions. Sur le nucléaire, l’Allemagne, et peut-être la Suisse et la Belgique, ont décidé de sortir de l’atome, tandis que d’autres pays confirment leur engagement (Royaume-Uni, Finlande…). La France a choisi une position médiane de réduction du mix, tout en fermant une centrale (Fessenheim) et en achevant la construction d’un réacteur (Flamanville). Sur les ressources fossiles, le pays a adopté dans l’urgence une loi d’interdiction de la fracturation hydraulique pour l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures de schiste. La Pologne l’a autorisée. L’Allemagne et le Royaume-Uni ont pris le temps de mener des études et des expérimentations avant de choisir leur politique. Le premier va autoriser la fracturation en sanctuarisant les zone sensibles sur le plan hydrique. Le second accepte la fracturation en mettant en place un système de surveillance, en particulier des phénomènes sismiques de surface.

Mais dans le cadre de débats moins passionnés, les gouvernements successifs ont su engager, à l’instar des voisins, des politiques énergétiques avec une vision à long terme : éolien offshore, hydroliennes, biogaz, géothermie, rénovation thermique… Sans revenir au Commissariat Général au Plan, la France a besoin de visibilité dans le cadre d’une politique énergétique globale et cohérente qui va au-delà du temps des mandats politiques. Le gouvernement Ayrault promet une loi de programmation sur la transition énergétique au second semestre 2013. Elle doit être bâtie au terme du débat sur la transition énergétique en cours. Cette ambitieuse organisation à l’échelle nationale pâtit d’un manque de cohérence et d’une quasi-absence de poids des scientifiques et des industriels. Gageons que les pouvoirs publics sauront en tirer des conclusions à même d’engager la France dans une politique énergétique de long terme.

Ludovic Dupin

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de certification pure reviewer agro-alimentaire (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDD - Puteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

973 - EDF RENOUVELABLES

Contrat pour l'opération-maintenance d'un parc photovoltaïque en Guyane.

DATE DE REPONSE 08/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS