Deutsche Telekom pourrait approcher Sprint pour T-Mobile USA

FRANCFORT (Reuters) - Après l'échec du rachat de T-Mobile USA par AT&T, annoncé lundi, Deutsche Telekom pourrait être contraint d'opérer un rapprochement de sa filiale mobile américaine avec son concurrent Sprint Nextel, estiment certains analystes.

Partager

AT&T a annoncé lundi le retrait de son offre de 39 milliards de dollars (30 milliards d'euros) sur T-Mobile USA, en raison de la multiplication des obstacles.

Deutsche Telekom, qui percevra six milliards de dollars, une somme prévue par la clause de rupture de contrat, va désormais devoir investir dans le marché américain ou trouver une nouvelle porte de sortie pour quitter le pays, une option que les analystes jugent improbable.

T-Mobile USA, quatrième opérateur de téléphonie mobile aux Etats-Unis, derrière AT&T, Verizon et Sprint, "réclame tout simplement une fusion avec Sprint. C'est la seule solution à long terme pour Deutsche Telekom", estime Will Draper, d'Espirito Santo.

La filiale mobile américaine a été un moteur de croissance pour Deutsche Telekom dans ses premières années mais, aujourd'hui, elle n'a pas les moyens de construire le réseau de quatrième génération nécessaire pour faire passer les masses de données que s'échangent les consommateurs et entreprises américains.

Le président du directoire de Deutsche Telekom Rene Obermann n'a pas dévoilé de plan B après l'échec de la fusion avec AT&T, et s'est contenté d'assurer aux investisseurs qu'il étudiait un plan à long terme pour T-Mobile USA.

SPRINT OU CLEARWIRE ?

"A long terme, nous avons besoin d'une capacité de réseau et d'un spectre de fréquences accrus, et nous y travaillons. Mais nous n'allons pas faire de commentaires sur d'éventuelles démarches de développement externe ou d'accords", a-t-il déclaré à la presse lors d'une conférence téléphonique.

Il a par ailleurs jugé incompréhensible le blocage des autorités de régulation américaines.

Le titre Deutsche Telekom reculait de près de 1% à 8,80 euros dans l'après-midi. Sprint gagne 2,8% à 2,22 dollars.

Avant l'annonce de l'ouverture des discussions avec AT&T en mars, des sources avaient fait savoir que Deutsche Telekom étudiait la possibilité de conclure un accord avec Sprint. Selon ces sources, le groupe envisageait la cession de sa filiale américaine à Sprint contre une participation dans la nouvelle entité.

Mais ce scénario a été abandonné et tous les efforts de négociations se sont portés sur AT&T.

Désormais, l'opérateur allemand peut de nouveau se tourner vers Sprint, ou bien renforcer des partenariats de réseau avec des opérateurs locaux comme Leap Wireless International. Il pourrait également se délester de certains actifs non essentiels, pour financer des investissements aux Etats-Unis.

"Si une fusion avec Sprint est probablement l'option la plus stratégique à long terme aux Etats-Unis, cela serait douloureux pour Deutsche Telekom à court terme, à commencer par la nécessité d'investir dans Sprint/T-Mobile USA", explique Espirito Santo.

Occupé à négocier avec AT&T, Deutsche Telekom a en outre laissé passer des cessions de spectre de fréquences aux Etats-Unis.

"L'une des options imaginables serait un partenariat de réseau avec Clearwire", estime l'analyste Stefan Borscheid de LBBW, qui n'exclut pas non plus que l'opérateur trouve un repreneur pour sa filiale.

Les analystes ont également dit qu'un échec de ces négociations pourrait déclencher une cession de la participation de l'allemand dans le premier opérateur mobile britannique Everything Everywhere.

Mardi, l'agence de notation Fitch a révisé de positive à stable la perspective attachée à la note BBB+ de Deutsche Telekom.

Georgina Prodhan et Harro ten Wolde, Catherine Monin pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Ingénieur Sûreté de Fonctionnement - Assurance qualité Logiciel (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 26/07/2022 - CDI - La Défense

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS