Deutsche Bank avertit sur son résultat 2011

Publié le

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Bank a annoncé mardi que son objectif de réaliser un bénéfice imposable de 10 milliards d'euros en 2011 n'était pas tenable en raison de l'impact sur les marchés de la crise de la dette de la zone euro.

La première banque allemande a par ailleurs annoncé qu'elle passerait une charge de 250 millions d'euros au titre de son exposition à la dette souveraine grecque et qu'elle mettrait en oeuvre 500 suppressions de postes, principalement en dehors de la république fédérale.

Les analystes s'attendaient jusqu'à présent à un bénéfice annuel hors exceptionnels inférieur à 10 milliards.

Depuis septembre, la moitié des analystes qui suivent Deutsche Bank ont abaissé leurs prévisions de résultats, de 10,3% en moyenne, selon Thomson Reuters Starmine.

Selon Starmine SmartEstimate, le bénéfice avant impôts de Deutsche Bank devait s'inscrire à 7,72 milliards d'euros. Cette prévision inclut les éléments exceptionnels et les dépenses d'investissement que Deutsche Bank a exclu du champs de ses prévisions.

L'exposition de Deutsche Bank au risque souverain est très faible, a assuré mardi Josef Ackermann, président du directoire de la première banque allemande, ajoutant que les pays de la zone euro devaient continuer à soutenir la Grèce.

Il a également dit que la banque n'avait pas l'intention de lever des capitaux frais, soulignant qu'elle disposait de plus de 180 milliards d'euros de réserves de liquidités.

A 10h57 GMT, l'action Deutsche Bank perdait 6,14% à 24,16 euros alors que l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes cédait 3,91%.

Ludwig Burger, Nicolas Delame pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte