Dess: il fabrique le dernier parasol français

,

Publié le

Série d'été En 2010, le marché français du parasol est inondé par des produits d'importation. Frédéric Dessauw fabrique en Champagne les derniers parasols "Made in France".

Dess: il fabrique le dernier parasol français © Dess

Piney, 1200 habitants. Ce petit village de l'Aube abrite le dernier fabricant français de parasols : un résistant nommé Dess. Six personnes y fabriquent 30 000 produits par an : des parasols l'été, des parapluies l'hiver. Ils découpent et cousent le tissu, avant de le monter sur des armatures fabriquées dans une autre entreprise.

Frédéric Dessauw, gérant de l'entreprise fondée par ses parents en 1978, s'est orienté vers un marché de niches. Par exemple, son produit le plus vendu est le parasol de balcon, car "on n'en trouve plus dans les grandes surfaces".

Fiche d’identité

Chiffre d'affaires 2009: 600 000 euros
Capital : détenu par la famille Dessauw depuis 1978
Effectifs : 6 salariés
L'histoire : Les parasols de France Télévisions utilisés sur le Tour de France ont été fabriqués par Dess.

Dess compte plusieurs clients prestigieux, comme les hotels Martinez et Plaza Athénée. "Ils recherchent une qualité, un suivi particulier." De grandes marques de Champagnes comme Taittinger commandent également des parasols à leur voisin Champennois. Dess compte sur un atout pour séduire ces clients exigeants : sa capacité à produire de petites séries rapidement.

Une TPE face à une concurrence mondiale

A partir de 1990, les quotas d'importation de textile ont progressivement disparu. Les textiles asiatiques sont arrivés en masse, "des containers n'arrêtent pas de déferler..." Les grands ateliers ont fermé, Dess a survécu en s'adaptant. "On tient le choc parce qu'on est une petite entreprise" affirme Frédéric Dessauw. Cette taille modeste permet la réactivité et la production de séries sur mesure. Autre point fort de Dess : une clientèle très variée.

Aujourd'hui, Dess ne vend plus que sur son site internet. Une évolution engagée depuis plus de dix ans. "J'ai été le premier en France à commercialiser directement des parapluies sur le web." Dès 1999, Frédéric Dessauw a compris l'intérêt d'un bon référencement et a réservé le nom de domaine monparapluie.com. Vendre sur un réseau mondial, pour mieux faire face à la mondialisation. 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

31/05/2016 - 11h17 -

Il me semble que Mottez qui fabrique en France des porte-vélos aurait pu être mentionné, un fabricant de remorques ou Camping gaz qui dispose encore d'un site de production en France.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte