Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Des voitures électriques de Bolloré sur les lignes PSA de Rennes

Pauline Ducamp , , , ,

Publié le , mis à jour le 18/06/2015 À 10H35

Après Renault, c’est au tour de PSA de s’allier au Breton Bolloré. Dès septembre, le groupe fabriquera sur le site de Rennes, puis distribuera la BlueSummer, un véhicule électrique d’une autonomie de 200km. 

Des voitures électriques de Bolloré sur les lignes PSA de Rennes © PSA

Bolloré poursuit son incursion dans le secteur automobile. Après Renault, c’est désormais avec PSA que le groupe breton a signé un partenariat stratégique mercredi 17 juin. Dès le mois de septembre, l’usine PSA de Rennes-La Janais (Ille-et-Vilaine) fabriquera la BlueSummer, sorte de Méhari électrique développée par Bolloré. "Un bâtiment de 4000 mètres carré va être dédié à cette activité d’assemblage. Les éléments et batterie du véhicule seront fournis par Bolloré. Le tissu fournisseurs dans la région est aussi très important", détaille un porte-parole de PSA.

Place disponible et salariés très qualifiés

Les deux groupes n’ont donné aucun montant d’investissement, ni le nombre de salariés de PSA qui seront dédiés à cette activité. Quinze véhicules par jour doivent être produits, soit une moyenne en année pleine de 3500 véhicules Bolloré assemblés. "C’est une bonne nouvelle, même si le volume reste très modeste, souligne Jean-Marie Bertho, délégué syndical CFE-CGC à l’usine de Rennes-La-Janais. Cela prouve surtout que cette usine est capable de lancer très rapidement une nouvelle production et de capitaliser sur la main d’œuvre qualifiée". L'élu syndical est convaincu qu’au-delà de son positionnement géographique et des espaces disponibles, l’expérience de Rennes sur les mini-séries a été un facteur décisif. Le site avait en effet produit ces dernières années les dernières 607 puis C6, quasiment dans un atelier, avec des ouvriers très expérimentés.

Deux fois moins d’ouvriers

L’arrivée des véhicules Bolloré donne surtout un souffle d’air au site qui a beaucoup souffert depuis 2007. D’un effectif de 10 000 salariés, avec une production de presque 400 000 véhicules en 2005, l’usine de Rennes tournait l’an dernier avec 4500 salariés. "66 000 véhicules sont sortis des chaînes l’année dernière, et ce chiffre devrait encore baisse l’année prochaine, même si la Peugeot 508 restylée réalise de bons scores de ventes", constate Jean-Marie Bertho. Suite au Plan de Sauvegarde de d’Emploi de 2012, 1400 salariés avaient quitté Rennes-La-Janais début 2014 et la menace de la fermeture pure et simple de l’usine a longtemps plané.

Pôle d’excellence R&D

Depuis, PSA a lancé un plan de réindustrialisation du site, pour attirer d’autres activités sur les terrains libérés par la baisse d’activité et les départs. Un atelier de rénovation des rames de TGV a ainsi été installé. Dans le cadre de son accord compétitivité, le constructeur a également attribué un nouveau véhicule au site. Le projet P87 se soldera par 90 millions d’euros d’investissement pour lancer en 2016 la production du remplaçant du monospace 5008. Enfin, le 30 avril, PSA a inauguré son pôle d’excellence R&D Excelcar, centré sur le soubassement véhicule et les composites. Toutefois, les représentants syndicaux ne se montrent pas complètement rassurés. Seul 7 personnes sur les 85 promises seraient aujourd’hui en poste sur Excelcar et des projets de rapatriement en région parisienne de certaines forces R&D poseraient question. Des interrogations auxquelles PSA répond simplement, par la voix de son porte-parole : "Il n’y a pas d’inquiétude à avoir sur Rennes, avec le lancement d’Excelcar, l’arrivée de la BlueSummer et plusieurs autres projets en cours".

PSA et Bolloré s’allient aussi dans l’autopartage
En plus de la production, PSA prendra aussi en charge la commercialisation de la BlueSummer dans ses showrooms. Les clients pourront acheter la Méhari électrique, comme n’importe quel autre véhicule PSA, ou la louer dans des formules d’autopartage. Peugeot, avec le système Mu, ou Citroën, avec Multicity, disposent déjà de ce type de formule, mais PSA et Bolloré créeront une coentreprise spéciale pour la BlueSummer (aucune date n’a été annoncée). Cette coentreprise travaillera aussi à l’étranger.

Pauline Ducamp

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle