Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Des voitures autonomes (et sans chauffeur) bientôt sur les routes californiennes

Léna Corot , ,

Publié le

A partir de début avril, des véhicules autonomes et sans chauffeur pourront parcourir les routes californiennes. L'état américain a annoncé lundi 26 février changer sa réglementation afin d'accorder de telles licences.

Des voitures autonomes (et sans chauffeur) bientôt sur les routes californiennes
A partir d'avril les constructeurs pourront demander des licences afin de tester leur véhicule autonome sans chauffeur sur les routes californiennes.
© FCA - DR

Le département des véhicules motorisés californien (DMV) a donné son feu vert lundi 26 février : les constructeurs et autres sociétés vont pouvoir tester des véhicules autonomes sur les routes californiennes sans qu'aucune personne ne soit présente à bord. Et des particuliers pourront aussi monter à bord de leur propre véhicule autonome.

Depuis septembre 2014, les véhicules autonomes peuvent être testés en Californie uniquement si une personne présente dans l'habitacle peut reprendre les commandes à tout moment. Cette contrainte a conduit plusieurs sociétés de la Silicon Valley à tester leurs véhicules hors des terres californiennes, selon le Financial Times. L'Arizona, le Nevada et le Michigan autorisent par exemple déjà de tels tests, liste le journal anglosaxon. Soucieux de garder ses pépites, l'état américain a donc fait le choix de changer sa législation.

Déjà 50 licences pour tester des véhicules autonomes avec chauffeurs

Cette nouvelle réglementation, effective au 2 avril, a été approuvée par l'Office of administrative law californien. Début avril, le département des véhicules motorisés va donc pouvoir commencer à accorder les licences permettant de tester des véhicules autonomes sans chauffeur. "La sécurité est notre première préoccupation et nous voulons travailler avec les acteurs prêts à tester pleinement les véhicules autonomes en Californie", veut rassurer Jean Shiomoto, le directeur du DMV, cité dans un communiqué.

Cette nouvelle régulation est en préparation depuis plus de trois ans et largement anticipée par les acteurs de la Silicon Valley qui voient souvent les réglementations comme étant des freins à l'innovation, ajoute le Financial Times. A ce jour, 50 sociétés ont déjà obtenu des permis pour tester des véhicules autonomes avec un chauffeur. Rapidement, certaines d'entre-elles devraient demander cette nouvelle licence.

Les humains ne sont toutefois pas complètement exclus de ces tests. Un opérateur doit superviser constamment à distance ces tests et peut reprendre les commandes du véhicule en cas de besoin, ou parler à la personne occupant son habitacle si le véhicule est celui d'un particulier. Les constructeurs doivent aussi répondre à des critères de cyber-sécurité et avoir des véhicules suffisamment autonomes. Avec ce changement de réglementation, la Californie espère donc garder les constructeurs innovants et les start-up dans son giron.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle