Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Des voitures autonomes à l'horizon 2020 pour Nissan

Léna Corot ,

Publié le

Nissan souhaite intégrer ses technologies de conduite semi-autonome, puis autonome, à ses véhicules électriques. Le premier équipé est le monospace Serena au Japon puis, viendra le crossover Qashqai en Europe. Nissan prévoit d'avoir des véhicules pleinement autonomes à l'horizon 2020.

Des voitures autonomes à l'horizon 2020 pour Nissan

Nissan a ré-affirmé sa volonté de créer des véhicules qui soient pleinement autonomes à l'horizon 2020. Carlos Ghosn a affiché la volonté de l’alliance Renault-Nissan, en partenariat avec la société japonaise DeNa, de se tourner vers cette technologie. DeNA est une société spécialisée dans les mobiles, elle a donc la charge de "mettre au point des systèmes d’information permettant de fournir les plateformes de services de mobilité".

Nissan a fait le choix de développer ces systèmes de conduite autonome sur des véhicules 100% électriques. Le constructeur a franchi la première étape de sa transformation vers le véhicule autonome en commercialisant son monospace Serena, doté de la technologie ProPilot, cet été au Japon. Le monospace se "maintient dans sa file en lisant les marquages au sol, en mesurant la distance avec le véhicule qui précède, et en contrôlant la direction". Nissan souhaite intégrer cette technologie à d’autres modèles, dont le crossover Qashqai qui se vend très bien en Europe.

La conduite autonome en ville d'ici 2020

Lors de la deuxième étape, Nissan développera encore plus ce système de conduite semi-autonome. Les véhicules équipés de cette technologie pourront changer de file automatiquement sur autoroute d’ici 2018. Puis, viendra le temps de la conduite autonome en ville d’ici 2020 avant que les véhicules soient pleinement autonomes.

En parallèle, Nissan développe avec la Nasa le programme SAM (Seamless autonomous mobility). Grâce à ce programme, si le véhicule autonome rencontre une situation qu’il ne peut pas gérer un opérateur humain à distance reprend le contrôle du véhicule. L’itinéraire emprunté par le véhicule sera transmis à tous les autres disposant du même système qui n’auront alors plus besoin qu’un opérateur humain reprenne à distance le contrôle du véhicule.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle