Des victimes des prothèses PIP attaquent le ministère de la Santé

La principale association des porteuses de prothèses PIP réclame un fonds d’indemnisation comme pour le Mediator.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Des victimes des prothèses PIP attaquent le ministère de la Santé

"L'association PPP par le biais de ses avocats entend déposer dans les prochains jours une requête devant le tribunal administratif de Paris à l'encontre du Ministre de la Santé, Xavier Bertrand. En effet, nous nous trouvons face une discrimination dans le traitement des victimes de produits de santé", estime l’association dans un communiqué publié le 9 février.

Cette réclamation intervient après la publication d’un rapport de la Direction générale de la Santé et de l'Agence des produits de santé (Afssaps). Il soulignait la tromperie de grande ampleur organisée par la société PIP et les faiblesses des systèmes de contrôle.

"La mise à jour de dysfonctionnements de l'Afssaps lors de l'enquête diligentée par le ministre de la Santé dans le dossier dit Médiator a conduit ce dernier à prendre les dispositions législatives et règlementaires afin que soit mis en place un fonds d'indemnisation des victimes, précise le communiqué. Or, de tels dysfonctionnements ont été de nouveau révélés récemment dans le dossier dit des prothèses PIP. L'association PPP s'insurge contre l'absence d'égalité de traitement des victimes (...) qui se voient exclues de tout système d'indemnisation au titre de la solidarité nationale".

Selon l’un des avocats de l’association, Me Philippe Courtois, la majorité des porteuses de prothèses PIP n'ont pas les moyens de financer une explantation de leurs prothèses et se trouvent dans les "mêmes difficultés matérielles et morales" que les victimes du Mediator.

Partager

NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS