Des véhicules maquillés en voitures de luxe dans des ateliers en Espagne

La police espagnole a démantelé deux ateliers clandestins qui transformaient des modèles de moyenne gamme en fausses Ferrari ou Aston Martin. Les acheteurs, conscients d'acquérir un modèle contrefait selon les autorités, pouvaient ensuite acquérir ces véhicules pour 40 000 euros, soit quatre fois moins cher que le prix de marché.

Partager

Des véhicules maquillés en voitures de luxe dans des ateliers en Espagne

C'est dans les environs de la ville de Valence que la police espagnole a annoncé mercredi 31 juillet avoir démantelé un réseau de ventes de voitures de luxe contrefaites. Le principe : les faussaires maquillaient des modèles de moyenne gamme en Ferrari ou en Aston Martin.

19 véhicules saisis par les autorités

Dans un communiqué, les autorités indiquent ainsi avoir découverts 17 fausses Ferrari (des F 430, F 430 Spider et F 458)
ainsi que deux imitations d'Aston Martin. Les véhicules étaient "préparés" dans les ateliers perquisitionnés par la police, qui explique que les faussaires "confectionnaient eux-mêmes les pièces en fibre de verre qui servaient à transformer les voitures".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Des pièces commandés directement auprès des constructeurs ou via des réseaux de ventes de pièces détachés à l'étranger ont également été retrouvées. Des logos de la marque au cheval cabré ou de l'emblème ailé du constructeur britannique permettaient également de rendre plus réalistes les copies.

Vente à des acheteurs conscients d'acquérir des contrefaçons

Ces faux modèles étaient vendus sur internet pour 40 000 euros, contre un prix d'environ 200 000 euros pour les modèles originaux. Devant une telle différence de prix, les acheteurs devaient donc se douter d'acquérir une contrefaçon. D'autant que sous le capot d'une fausse Ferrari, une vidéo mise en ligne par la police montre qu'on pouvait par exemple trouver un moteur produit par Toyota.

C'est un représentant de Ferrari qui avait alerté les autorités après être tombé sur une annonce en ligne d'un des modèles contrefaits. La marque italienne surveille d'ailleurs avec une grande attention le marché de l'occasion et des enchères. Un dispositif qui lui a d'ailleurs déjà permis d'identifier certains modèles volés et maquillés de ses véhicules de luxe.

Julien Bonnet

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS