Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Des usines et des hommes

, ,

Publié le

L’Usine Nouvelle s’est associée au Mouvement des entreprises de taille intermédiaire pour révéler le génie industriel de 35 champions cachés du made in France à travers le travail photographique de Thierry Bouët.

Des usines et des hommes
Légende photo ouverture
© © CRéDIT PHOTO / © CRéDIT PHOTO / © CRéDIT PHOTO / © CRéDIT PHOTO / © CRéDIT PHOTO / © CRéDIT PHOTO / © CRéDIT PHOTO / © CRéDIT PHOTO /

Thierry Bouët, un photographe, des usines

« Mon père était un industriel. J’ai donc un attachement particulier à l’univers des usines, même si je n’avais pas mis les pieds sur un site depuis 1975 », raconte Thierry Bouët. C’est après des études de droit qu’il se lance dans la photographie. Pour les armées d’abord avant de devenir, en 1981, photographe de mode, puis directeur artistique du studio Harcourt. Indépendant depuis 1983, auteur de nombreux ouvrages, Thierry Bouët a exposé cette année aux Rencontres d’Arles un travail intitulé « Affaires privées », pour lequel il a rencontré des vendeurs du site leboncoin.fr. Spécialiste du portrait et du reportage, le photographe place l’homme dans son environnement de travail dans la série « Des usines et des hommes », l’histoire de 35 champions cachés du made in France. Si pour lui, rien n’a vraiment changé depuis sa dernière visite d’usine, « une chaîne de montage très organisée et un produit transformé », il admire la capacité d’adaptation de l’industrie à une production en perpétuel mouvement. Pour ses prises de vue, il se rapproche de l’homme, « suffisamment, mais pas trop non plus ». Dans l’usine, « le décor est organisé. On n’a pas besoin de mise en scène », souligne-t-il. Il peut ainsi se focaliser sur un homme et se dit surpris par la facilité avec laquelle les gens ont collaboré. Frappé aussi par leur naturel et l’adéquation entre l’homme et son poste de travail, « une somme d’intelligences ». « Tout ce que dit la photo est vrai. » Pour moderniser l’usine, « j’ai enjolivé le décor en le nettoyant » grâce à la technologie. Un travail qui offre une unité, un style à cette plongée au coeur de l’excellence industrielle française.

Une fois de plus, une fois encore, « L’Usine Nouvelle » a décidé d’apporter son soutien à une initiative inédite mettant en lumière les champions cachés du made in France. Le Mouvement des entreprises de taille intermédiaire (Meti), coprésidé par Elizabeth Ducottet et Philippe d’Ornano, a donné carte blanche au photographe Thierry Bouët, qui a posé son objectif dans 35 ETI pour en révéler les coulisses et les talents. Intitulée « Des usines et hommes », sa série photographique s’attache à montrer le beau geste, la passion, la haute technologie, en un mot le génie industriel français. À mille lieues des images d’Épinal que l’on associe encore trop souvent à ce secteur.

Soutenu par la banque Palatine, JC Decaux et « L’Usine Nouvelle », le projet du Meti se déroulera en trois temps. Il débutera le 14 septembre par l’exposition d’une sélection des photographies sur les quais de Seine, à Paris, après un vernissage au Petit Palais. Il se poursuivra en régions, où JC Decaux a mis à disposition une partie de son réseau d’affichage pour présenter, au plus près des sites industriels, le travail de Thierry Bouët. Enfin, en décembre, sortira en librairie l’ouvrage « Des usines et des hommes » réalisé par « L’Usine Nouvelle » et reprenant une centaine des clichés réalisés par Thierry Bouët. Et pour prolonger l’événement, usinenouvelle.com proposera un site dédié qui permettra de se replonger, à tout moment, dans l’histoire de ces 35 champions du made in France. 
 

Mersen

En 1893, un ingénieur de Le Carbone (qui deviendra Mersen en 2010) découvre le procédé de fabrication du graphite synthétique. Ce matériau aux propriétés isolantes et anticorrosion fera du groupe le champion des « charbons » pour moteurs électriques. Depuis, Mersen a multiplié sa présence sur les produits de sécurité électrique, les niches technologiques et même les énergie vertes.Ici, contrôle tridimensionnel de refroidisseur à plaque pour convertisseur éolien, à Amboise.
 

  • Date de création 1937
  • Activité graphite et fusible dirigeant Luc THEMELIN
  • C.A. 2014 731 millions d’euros
  • Effectif 2014 6 368
  • Siège social paris

 

SNOP

Les presses XXL et la transformation des feuilles d’acier n’ont pas de secret pour lui. Snop est l’un des discrets champions européens du découpage-emboutissage pour l’automobile. Souvent mis à l’honneur par les constructeurs, le groupe compte près de 30 usines, qu’il a essaimées en Espagne, au Maroc, en Chine, afin de suivre ses clients. Tout en gardant une solide base en France. Ici, pilote de ligne d’emboutissage réglant un robot, à Gacé (Orne).
 

  • Date de création : 1981
  • Activité découpage, emboutissage dirigeant michel pinaire
  • C.A. 2014 : 709 millions d’euros
  • Effectif 2014 : 5 157
  • Siège social villepinte (Seine-Saint-Denis)

 

Fives

Aujourd’hui implanté à Paris, Fives est l’héritier d’une longue histoire débutée dans les faubourgs de Lille, en 1812. On lui doit nos premières locomotives à vapeur et l’ascenseur de la tour Eiffel. Devenu spécialiste de l’ingénierie industrielle (ciment, sidérurgie, automobile…), Fives a replongé dans l’industrie en prenant le contrôle de MAG, le leader américain de la machine-outil. Ici, travail sur un élément cryogénique, à  Golbey (Vosges).
 

  • Date de création 1812
  • Activité ingénierie dirigeant frédéric sanchez
  • C.A. 2014 1,5 milliard d’euros
  • Effectif 2014 8 000
  • Siège social paris


Septodont

Personne n’aime avoir affaire à ses produits, mais ils s’avèrent souvent indispensables, à commencer par les anesthésiques. Créé en 1932, Septodont est aujourd’hui l’un des leaders mondiaux de la pharmacie dentaire. Réalisant 85 % de son activité à l’international, avec des usines aux États-Unis et au Brésil, il vient d’investir près de 25 millions d’euros sur son site principal, à Saint-Maur-des-Fossés. Ici, laveuse de cartouches d’anesthésiques dentaires, à Saint-Maur-des-Fossés.
 

  • Date de création 1955
  • Activité produits pour la profession dentaire dirigeant olivier schiller
  • C.A. 2014 90,7 millions d’euros
  • Effectif 2013 527
  • Siège social saint-maur-des-fossés (Val-de-Marne)

 

Thuasne

Ses ceintures lombaires ergonomiques ont soulagé plus d’une victime du mal de dos. Thuasne a su réinventer son métier, le textile, pour l’adapter au médical, et s’entoure des meilleurs spécialistes en biomécanique, médecine vasculaire, traumatologie, orthopédie… Ses produits, fabriqués pour l’essentiel dans quatre usines en France, associent design et durabilité. Ici, tricotage de bas médicaux,à Saint-Étienne (Loire).
 

  • Date de création :1847
  • Activité : textile médical technique dirigeant elizabeth ducottet
  • C.A. 2014 : 182 millions d’euros
  • Effectif 2014 : 1 800
  • Siège social : Levallois-perret (Hauts-de-Seine)


Pellenc

Avec ses sécateurs électriques ergonomiques, Pellenc est depuis longtemps l’ami des vignerons. Mais la réussite internationale de l’entreprise vauclusienne tient surtout à ses vendangeuses, vibreurs à récolter les olives et effeuilleuses. Et à sa capacité à innover : en quarante ans, elle a déposé plus de 850 brevets. Ici, assemblage d’une machine à vendanger, à Pertuis.
 

  • Date de création 1973
  • Activité équipements et outillage agricoles dirigeant roger pellenc
  • C.A. 2014 182 millions d’euros
  • Effectif 2014 1 192
  • Siège social pertuis (Vaucluse)


Mane

Arômes, parfums, fragrances, huiles essentielles… Les compétences de Mane se rapportent à tout ce qui a trait aux goûts et aux senteurs. Archétype du savoir-faire grassois, le groupe familial, aux nez recherchés, s’affiche comme l’un des leaders mondiaux dans sa spécialité. Fondé en 1871, dans les Alpes-Maritimes, il a depuis implanté une vingtaine d’usines sur la planète. Ici, qualification d’échantillons, à Grasse (Alpes-Maritimes).
 

  • Date de création 1871
  • Activité parfumerie dirigeant maurice mane
  • C.A. 2014 769,9 millions d’euros
  • Effectif 2014 4 750
  • Siège social le bar-sur-loup (Alpes-Maritimes)

 

Paprec

Jean-Luc Petithuguenin a transformé l’entreprise de vieux papiers, qu’il a reprise voilà vingt ans, en un petit empire du recyclage, qui nargue les géants du secteur. Ses leviers : acquisitions, innovations et politique RH à la pointe. Ferrailles, papiers, plastiques… Le groupe traite chaque année 6 millions de tonnes de déchets, qualifiés de « matières premières du XXIe siècle ». Ici, unités de recyclage plastique « bottle to bottle », à Limay (Yvelines).
 

  • Date de création 1995
  • Activité recyclage dirigeant jean-luc petithuguenin
  • C.A. 2014 900 millions d’euros
  • Effectif 2014 4 000
  • Siège social la courneuve (Seine-Saint-Denis)

 

Clairefontaine

D’innombrables générations d’écoliers ont fait leur rentrée des classes avec ses cahiers. Le groupe, qui possède les marques Clairefontaine, Quo Vadis, Exacompta et Rhodia, reste le leader français de l’écriture, une histoire commencée dans les Papeteries des Vosges. Rattrapé par le numérique, il vient de reprendre Photoweb, une entreprise de tirages et de produits photographiques en ligne. Ici, machine à cahiers, à Étival-Clairefontaine.
 

  • Date de création 1858
  • Activité papeterie dirigeant françois nusse
  • C.A. 2014 550,9 millions d’euros
  • Effectif 2014 3 144
  • Siège social étival-clairefontaine (Vosges)

 

Paraboot

Avec sa marque Paraboot, l’entreprise centenaire Richard Pontvert fait toujours le bonheur des amateurs de chaussures cousues à l’ancienne, aux robustes semelles de caoutchouc. Elles restent fabriquées à 80 % au pied des Alpes. Morzine et Michael, ses deux modèles emblématiques, figurent en bonne place dans les boutiques Paraboot. Ici, machine à monter les arrières de soulier, à Izeaux.
 

  • Date de création 1927
  • Activité chaussuresdirigeant michel richard
  • C.A. 2014 19,2 millions d’euros
  • Effectif 2014 200
  • Siège social izeaux (Isère)

 

Pochet

C’est l’une des plus vieilles entreprises de France : sa première verrerie remonte à 1623. Pochet est surtout le grand spécialiste du flaconnage haut de gamme pour la parfumerie et la cosmétique. Son savoir-faire : conjuguer les contraintes d’une industrie lourde avec les caprices des créateurs. Et innover en sculptant l’intérieur du flacon ou en proposant un flacon « intelligent », autoéclairé par des mini-LED. Ici, contrôle de production, à Blangy-sur-Bresle (Seine-Maritime).
 

  • Date de création 1883
  • Activité packaging de luxe dirigeant irène gosset
  • C.A. 2014 464 millions d’euros
  • Effectif 2014 5 152
  • Siège social paris

 

Redex

Enfouis au cœur des machines,les produits de Redex ne sont pas de ceux que l’on peut voir. Cette ETI familiale (qui inventa la poulie du même nom) fabrique des différentiels mécaniques et des réducteurs high-tech pour les centres d’usinage et l’imprimerie. Et se paie le luxe d’avoir comme clients les grands noms allemands et japonais de la machine-outil, tels DMG, Mazak et Mitsubishi. Ici, usinage, à Ferrières-en-Gâtinais.

 

  • Date de création 1949
  • Activité mécanique de précision dirigeant bruno grandjean
  • C.A. 2014 50 millions d’euros
  • Effectif 2014 320
  • Siège social ferrières-en-gâtinais (Loiret)

 

Poujoulat

Son site principal, près de Niort, produit des kilomètres de cheminées métalliques : Poujoulat, c’est le champion des conduits et sorties de toit. Laqués, à double ou triple parois, intégrant la récupération d’air chaud…, ses produits se déclinent à l’infini. D’autant qu’à l’heure de la transition énergétique, les normes évoluent sans cesse. Ici, assemblage, à Saint-Symphorien (Deux-Sèvres).
 

  • Date de création 1950
  • Activité conduits de cheminée dirigeant frédéric coirier
  • C.A. 2014 273,5 millions d’euros
  • Effectif 2014 1 500
  • Siège social GRANZAY-GRIPT (Deux-Sèvres)


Sisley

Avec ses crèmes, parfums, soins et produits cosmétiques réservés à la distribution sélective, Sisley incarne une certaine idée du chic à la française, qui séduit une clientèle dans plus de 100 pays. L’entreprise familiale a mis sa passion pour les plantes et leurs vertus cachées au service de la beauté et de l’innovation. Ici, conditionnement, à Blois (Loir-et-Cher).
 

  • Date de création 1976
  • Activité cosmétique dirigeant philippe d’ornano
  • C.A. 2014 500 millions d’euros
  • Effectif 2014 4 000
  • Siège social paris


Fermob

On le trouve aussi bien au jardin du Luxembourg qu’à Times Square. Arborant un rouge coquelicot, un bleu turquoise ou des couleurs plus acidulées, le mobilier métallique de Fermob a conquis les lieux les plus prestigieux au monde. Les amateurs de terrasse n’ont pas pu échapper à sa chaise vedette, « Bistro », 125 ans au compteur. Le résultat d’une qualité sans faille. Ici, soudure, à Thoissey (Ain).
 

  • Date de création 1953
  • Activité mobilier extérieur dirigeant bernard reybier
  • C.A. 2014 43,2 millions d’euros
  • Effectif 2014 175
  • Siège social saint-didier-sur-chalaronne (Ain)

 

Poclain hydraulics

Les transmissions hydrauliques de puissance de Poclain Hydraulics se nichent dans d’innombrables applications : engins de chantier, miniers et agricoles ou autres machines industrielles. Sa recette ? L’ETI consacre 7 % du chiffre d’affaires à la R & D, un effort exceptionnel pour le secteur mécanique. Impératif pour garder une longueur d’avance et séduire des clients intégrateurs adeptes d’un sourcing globalisé. Ici, banc test de moteurs hydrauliques à Verberie.

 

  • Date de création 1926
  • Activité systèmes hydrauliques dirigeant Laurent Bataille
  • C. A. 2013 300 millions d’euros
  • Effectif 2013 2 000
  • Siège social verberie (oise)

 

Henner

Dans un univers de géants de la finance, Henner reste le premier groupe français indépendant en gestion déléguée d’assurances collectives de régimes de protection sociale des entreprises. En France et au-delà : le groupe couvre 1,5 million de personnes, dont 242 000 expatriés dans près de 200 pays. Ici, service clients, à Paris.

 

  • Date de création 1990
  • Activité assurance et prévoyancedirigeant charles robinet-duffot
  • C. A. 2014 155 millions d’euros
  • Effectif 2014 1 500
  • Siège social Paris

 

Gautier

La fabrication de meubles est un exercice d’équilibriste, il faut combiner la performance industrielle avec des collections au design soigné et aux rotations de plus en plus rapides. C’est l’exploit que relève depuis 1960 Gautier dans son fief vendéen, où il réinvestit sans cesse. Son autre recette clé : la distribution en franchise dans les pays émergents, de la Mongolie à Madagascar. Ici, ligne automatisée de façonnage et placage de champs au Boupère.

 

  • Date de création 1960
  • Activité meubles dirigeant David Soulard
  • CA 2014 149 millions d’euros
  • Effectif 2012 950
  • Siège social Le Boupère (vendée)


Actia

On trouve notamment ses cartes électroniques à l’intérieur des Autolib parisiennes… Actia, c’est l’un des spécialistes français des systèmes embarqués et des équipements de diagnostic automobile. Si le toulousain évite les grandes séries, il surfe de plus en plus sur la vague des véhicules connectés et des ateliers communicants. Après la crise, il a repris une nette ascension et réalise les deux tiers de son activité à l’international. Ici, contrôle de carte électronique, à Colomiers (Haute-Garonne).

 

  • Date de création 1986
  • Activité systèmes embarqués pour véhicules dirigeant jean-louis pech
  • C. A. 2014 340 millions d’euros
  • Effectif 2014 2 750
  • Siège social Toulouse (haute-garonne)
     

Nge

NGE, premier groupe indépendant de travaux publics en France, a œuvré sur la LGV Sud-Europe-Atlantique, la grotte Lascaux IV et d’innombrables chantiers dans l’Hexagone. Malgré un marché plutôt déprimé, NGE a su se diversifier, par exemple dans la pose de rails. Depuis 2008, le groupe a bondi de 70 %, une progression qui repose pour moitié sur la croissance interne. Ici, chantier de l’usine Seine Aval, à Maisons-Laffitte (Yvelines).

 

  • Date de création 2002
  • Activité BTP dirigeant gilbert roux
  • C. A. 2014 1,48 milliard d’euRos
  • Effectif 2014 7 500
  • Siège social tarascon (Bouches-du-Rhône)

 

Sillinger

À l’assaut… les pneumatiques semi-rigides de Sillinger ne sont pas destinés aux plaisanciers du dimanche. Ses bolides, pouvant dépasser 50 nœuds, sont en effet conçus pour les forces spéciales et autres unités commandos. Quasi insubmersibles, ils ont fait la réputation de la marque au requin, filiale du groupe d’uniformes Marck. En 2013, Sillinger s’est distinguépar une commande record (plus 50 canots) de la Libye. Ici, paramétrage de l’électronique de bord, à Mer.

 

  • Date de création 2000
  • Activité bateaux pneumatiques professionnels dirigeant yvan de quatrebarbes
  • C. A. 2014 7,56 millions d’euros
  • Effectif 2014 50
  • Siège social Mer (Loir-et-Cher)

 

Ceva

Que ce soit dans ses laboratoires girondins, dans ses usines de Hongrie, des États-Unis ou de Chine, Ceva élabore par dizaines de millions des médicaments pour veaux, vaches, cochons et volailles. Cette ex-filiale de Sanofi, reprise par ses cadres et des financiers en 1999, a parcouru un bon bout de chemin. Dans le monde, un poulet sur quatre reçoit un vaccin de Ceva. Ici, unité de produits stériles, à Libourne (Gironde).

 

  • Date de création 1999
  • Activité produits vétérinairesdirigeant marc prikazski
  • C. A. 2014 766 millions d’euros
  • Effectif 2014 3 000
  • Siège social Paris

 

Socomec

Onduleurs, interrupteurs moyenne tension, systèmes intelligents de gestion d’énergie… les métiers de Socomec ne font jamais les gros titres mais sont indispensables à tout bâtiment, infrastructure ou installation industrielle. Cette entreprise 100 % familiale, évoluant au sein d’un univers de géants,est allée chercher la croissance à l’international, qui représente 70 % de ses ventes. Ici, poste de montage d’onduleur grande puissance, à Benfeld.

 

  • Date de création 1953
  • Activité construction électrique dirigeant ivan steyert
  • C. A. 2014 428 millions d’euros
  • Effectif 2014 2 985
  • Siège social bEnfeld (Bas-Rhin)

 

Gruau

En dix ans, le carrossier Gruau a doublé son activité sur un marché français stagnant. Spécialiste de l’utilitaire, ciblant les petites séries délaissées pas les grands constructeurs, Gruau compte parmi ses clients d’innombrables artisans mais aussi le ministère de l’Intérieur ou le Vatican. Dernier pari : un fourgon utilitaire 100 % électrique. Ici, montage de portes arrière, à Saint-Berthevin.
 

  • Date de création 1933
  • Activité carrossier industriel dirigeant patrick gruau
  • C. A. 2014 204 millions d’euros
  • Effectif 2014 1 080
  • Siège social saint-berthevin (Mayenne)

 

Virbac

Tiques, puces et autres parasites… la lutte contre les hôtes indésirables de nos animaux familiers assurent une belle santé à Virbac. Avec ses vaccins, antibiotiques, colliers antiparasitaires ou suppléments nutritionnels anti-stress, cette ETI familiale (mais cotée) pointe au 7e rang des laboratoires vétérinaires mondiaux et affiche près des trois quarts de son activité à l’international. Le fruit des 8 % du chiffre d’affaires est investi en R & D. Ici, bioréacteur, à Carros.

 

  • Date de création 1968
  • Activité santé animale dirigeant Éric marée
  • C. A. 2014 773,2 millions d’euros
  • Effectif 2014 4 500
  • Siège social Carros (Alpes- Maritimes)

 

Gys

Partir de rien ou presque, gagner sa place sur le marché encombré des postes de soudage et équipements de garage, où nul ne vous attend. Tel est l’exploit réussi par NicolasBouygues (petit-fils de Francis) et de son fils Bruno depuis la reprise de cette PME, en 1997. Dernier fait d’arme : un contrat mondial d’outils de carrosserie pour le groupe Volkswagen. Ici, analyse de soudure, à Saint-Berthevin.
 

  • Date de création 1964
  • Activité soudure, chargeurs, carrosserie dirigeant Nicolas bouygues
  • C. A. 2014 54,20 millions d’euros
  • Effectif 2014 345
  • Siège social Saint-Berthevin (Mayenne)

 

Radiall

Aéronautique, TGV, télécoms ou encore exploration pétrolière ou spatiale… on trouve presque partout les connecteurs Radiall. Pour ces produits industriels, aussi discrets qu’indispensables, l’entreprise, qui allie innovation et excellence opérationnelle, compte parmi la poignée de spécialistes mondiaux. Meilleure preuve : Radiall réalise 85 % de son chiffre à l’international. Ici, tests à Saint-Quentin-Fallavier (Isère).
 

  • Date de création 1952
  • Activité connecteurs électroniques dirigeant Pierre Gattaz
  • C. A. 2014 279,3 millions d’euros
  • Effectif 2014 2 987
  • Siège social Rosny-sous-bois (Seine-Saint-Denis)

 

Cnim

Tout en grand ! Concepteur-constructeur d’installations industrielles, chaudières, unités de traitement de l’air, ou encore de composants des sous-marins de dissuasion, Cnim est l’un des plus gros ensembliers français (Laser Mégajoule, Iter…). Son histoire remonte à 1856 et aux chantiers navals de la Seyne-sur-Mer, activité abandonnée voilà longtemps, même si Cnim s’est mis il y a peu à inventer et à construire des barges militaires. Dernier projet en date : le thermosolaire. Ici, opération de contrôle,à la Seyne-sur-Mer (Var).
 

  • Date de création 1966
  • Activité ingénierie mécanique dirigeant nicolas dmitrieff
  • C. A. 2014 790,8 millions d’euros
  • Effectif 2014 2 900
  • Siège social paris

 

TLD

C’est la star des Tarmac… Tracteurs d’avion, convoyeurs mobiles de bagages, véhicules de services, TLD est présent dans presque tous les grands aéroports du monde. Sa dernière innovation, le « taxibot », déplace un avion réacteur éteint tout en étant manœuvré par le pilote. L’an passé, TLD a inauguré à Sorigny sa troisième usine en France, dédiée à la production du taxibot. Ici, assemblage d’un châssis de tracteur, à Sorigny (Indre-et-Loire).
 

  • Date de création 2006
  • Activité équipement aéroportuaire dirigeant jean-michel fulconis
  • C. A. 2014 350 millions d’euros
  • Effectif 2014 1 500
  • Siège social paris

 

Cheops

Créée par un groupe belge près de Bordeaux en 1998, reprise ensuite par son actuel patron, cette société de services informatiques et d’infogérance a multiplié les acquisitions et surtout pris le virage du cloud dès 2009 au prix d’investissements conséquents dans ses datacenters. Cette branche en plein boom cible surtout la clientèle de PME et d’ETI. Elle devrait représenter bientôt la moitié de l’activité. Ici, datacenter, à Canéjan.

 

  • Date de création 1998
  • Activité datacenters dirigeant nicolas leroy-fleuriot
  • C. A. 2014 63 millions d’euros
  • Effectif 2014 400
  • Siège social canéjan (Gironde)

 

Osmos

La tour Eiffel à Paris, la Sagrada familia à Barcelone ou le pont Champlain à Montréal… tels sont quelques-uns des milliers d’ouvrages placés sous l’œil aiguisé d’Osmos, qui veille notamment à l’intégrité de leurs structures.Né en 2001, ce groupe opère dans l’instrumentation, la surveillance et l’optimisation de la maintenance des bâtiments et infrastructures. Grande spécialité : la technologie de corde optique qui livre des informations au micron près. Ici, essai métrologique sur un capteur.

 

  • Date de création 2001 
  • Activité surveillance d’ouvrages dirigeant bernard hodac
  • C. A. 2013 24 millions d’euros
  • Effectif 2014 130
  • Siège social Paris

 

YVES ROCHER

Histoire singulière que celle d’Yves Rocher, dont le fondateur, autodidacte, créa le concept de cosmétique végétale voilà plus de cinquante-cinq ans. Un amour des plantes que ce groupe récoltant, fabricant et distributeur décline à l’envi dans ses milliers de boutiques à travers le monde. L’essentiel des produits est élaboré à La Gacilly. Ici, contrôle qualité de rouge à lèvres, en Bretagne.

 

  • Date de création 1959
  • Activité cosmétiques dirigeant bris rocher
  • C. A. 2014 2,31 milliards d’euros
  • Effectif 2012 15 000
  • Siège social la gacilly (Morbihan)

 

La normandise

Les animaux de compagnie apprécient ses recettes gourmandes mais leurs maîtres ne savent pas ce qui se cache derrière. La Normandise, créée en 1991 par Christian Duquesne, vétérinaire, est devenue l’une des grandes entreprises spécialistes des aliments pour chiens et chat sous marques de distributeur, notamment en paquet souples (pochons). À son menu : embauches et investissement constants. Bientôt, elle devrait produire 1 milliard de pochons par an. Ici, pilotage automatisé de ligne, à Vire.

 

  • Date de création 1991
  • Activité aliments pour animaux dirigeant christian duquesne
  • C. A. 2014 94 millions d’euros
  • Effectif 2014 420
  • Siège social Vire (Calvados)

 

DE DIETRICH

Héritier d’une longue lignée de maîtres des forges alsaciens remontant au XVIIe siècle, le groupe familial est depuis une décennie recentré sur les équipements de process anti-corrosion pour la chimie et la pharmacie. Au cœur de ses savoir-faire, la coulée de l’émail en fusion qui tapisse l’intérieur de ses cuves, vendues dans plus de 100 pays. Ici, émaillage d’un équipement, à Zinswiller (Bas-Rhin).
 

  • Date de création 1684
  • Activité Équipements de process chimiques dirigeant remco de jong
  • C. A. 2012 144 millions d’euros
  • Effectif 2012 1 300
  • Siège social niederbronn-les-bains (Bas-Rhin)

 

MECACHROME

Ce mécanicien, longtemps en charge de ses moteurs, a fait les riches heures de Renault en Formule 1. Mais son nom s’envole de plus en plus dans les airs. Mecachrome est devenu un partenaire clé de Safran pour son nouveau moteur vedette, le Leap, dont elle fabrique les aubes dans la Sarthe. Ce composant en aluminure de titane se révèle coriace à usiner, un défi comme les aime Mecachrome. Ici, élément de l’A400M, à Amboise.

  • Date de création 1937
  • Activité mécanique de haute précision dirigeant Arnaud de Ponnat
  • C. A. 2014 335 millions d’euros
  • Effectif 2014 2 400
  • Siège social Amboise (indre-et-Loire)

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle