Des toits et des voitures endommagés par l'incident moteur d'un Boeing 787

Pare-brises de voitures brisés, toits endommagés... Le 11 août, en Italie, un appareil Boeing Dreamliner 787 a perdu plusieurs fragments de son moteur en vol.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Des toits et des voitures endommagés par l'incident moteur d'un Boeing 787
Le vol DY7115 est parti à 16h27 de l'aéroport de Fiumicino (près de Rome) pour relier Los Angeles (Californie, États-Unis). (Image d'illustration)

Incident sur un avion Boeing en Italie. Dimanche 11 août, un appareil Dreamliner 787 opéré par Norwegian aurait perdu en vol des fragments de son moteur Rolls-Royce. L'avarie n'aurait provoqué aucun blessé selon les médias locaux. Il s'agit toutefois d'un nouveau coup dur pour le constructeur aéronautique américain et son équipementier britannique.

Des dégradations au sol

Le vol DY7115 est parti à 16h27 de l'aéroport de Fiumicino (près de Rome) pour relier Los Angeles (Californie, États-Unis). Peu de temps après le décollage, à environ 400 mètres d’altitude, l’avion a subi une défaillance sur son moteur gauche. Selon un porte-parole de la compagnie aérienne cité par Euronews, l’appareil a atterri “en toute sécurité” à Fiumicino “en raison d’une panne technique de l’un des moteurs”.

L’avion transportait 298 passagers. Plusieurs dégradations au sol ont été rapportées. Vingt-cinq voitures et 12 maisons ont été endommagées par des fragments de métal du moteur dans la banlieue romaine. Le maire de Fiumicino, Esterino Montino, a réagi en dénonçant la proximité des pistes avec les habitations et en partageant plusieurs images des débris retrouvés.

Rolls-Royce souffre en Bourse

Le 12 août, Rolls-Royce a perdu du terrain en Bourse. L'action a reculé de 3,3% à 754 pence à la Bourse de Londres vers 10h30 GMT, accusant la deuxième plus forte baisse du Footsie, qui perd 0,16% à ce stade. En incluant les pertes du 11 août, le titre a perdu plus de 8% en 2019, à comparer à un gain de 7,5% pour l'indice phare de la Bourse londonienne. Le groupe est confronté à une série de problèmes avec son moteur Trent 1000 qui équipe le 787 Dreamliner de Boeing et qui lui a déjà coûté des centaines de millions de livres de charges.

De son côté, Boeing est toujours touché par la crise du 737 MAX. L’appareil est toujours interdit de vol à travers le monde après deux accidents aériens qui ont fait 346 morts en octobre 2018 et mars 2019 sur les vols 610 Lion Air et 302 Ethiopian Airlines. Incapables de faire voler les appareils en question, certaines compagnies aériennes comme Norwegian réclament à l’avionneur américain des compensations.

Avec Reuters

0 Commentaire

Des toits et des voitures endommagés par l'incident moteur d'un Boeing 787

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS