Des solutions chez Sealynx Automotive pour les salariés sans AFSNE

Partager

Social. Une solution a finalement été trouvée pour les 30 salariés de Ruia Sealynx de Charleval dans l’Eure, auxquels l’Etat avait refusé l’accès à l’allocation spéciale du Fonds national de l'emploi (AFSNE). Face à l’indignation des salariés, la préfecture de l’Eure a donc tranché : sur un total initial de 34 salariés, finalement 10 pourront bénéficier de l’AFSNE. Deux autres, pouvant faire valoir immédiatement leurs droits à la retraite et une adhésion à ce dispositif de préretraite n’étant donc pas envisageable, ils partent en retraite.

Un autre pourra faire valoir ses droits à la retraite moins d'un an après son licenciement. « Pour ce dernier, le dispositif CRP (Convention de reclassement personnalisé), qui assure une indemnisation à 80 % contre 65 % du salaire de référence pour l'AFSNE, se montre donc plus favorable en terme d'indemnisation », précise la préfecture. D’autre part, 19 salariés vont eux aussi bénéficier durant un an de la CRP. Mais ils bénéficieront ensuite durant deux ans maximum et à concurrence de la date à laquelle ils pourront partir en retraite de l’indemnisation au titre de l'assurance-chômage, soit 57,4 % de leur salaire de référence. « Ce qui présente une situation indemnitaire au moins équivalente à l’AFSNE », selon la préfecture.
Enfin, 2 salariés pourront être pris en charge par le régime de prévoyance jusqu'à l'âge de départ en retraite.

Cette liste de prestations, laborieuse, mais riche d’enseignements, pourrait devenir une référence en mai prochain pour une trentaine des 86 salariés (et bien d’autres) qui devraient quitter l’entreprise à cette date. En mai dernier, Ruia n’a en effet repris de cette usine spécialisée dans les joints d’étanchéité pour l’automobile que 488 des 712 salariés, plus 86 salariés pour un an (dont 30 devraient être volontaires pour l’AFSNE).

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS