Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Des salariés de l'équipementier GM&S mettent le feu dans plusieurs ateliers

Julie Thoin-Bousquié ,

Publié le , mis à jour le 28/06/2017 À 07H40

Des salariés de l'équipementier, menacé de redressement judiciaire, ont mis le feu dans les ateliers alors que se tenait une réunion de crise entre le ministère de l'Economie, les constructeurs clients et les syndicats. 

Des salariés de l'équipementier GM&S mettent le feu dans plusieurs ateliers
Des salariés ont allumé des feux dans des ateliers de l'équipementier GM&S
© DR

La tension ne cesse de monter à La Souterraine, dans la Creuse. Des salariés de l’équipementier automobile GM&S ont allumé mardi 27 juin des feux dans plusieurs ateliers de leur usine, alors que se tenait à Paris une réunion entre le ministère de l’Economie, les constructeurs automobiles clients de GM&S et les syndicats. Une discussion qui n’a manifestement pas convaincu dans les rangs des salariés. Menacés depuis six mois de liquidation, ils ont jugé "catastrophiques" les négociations "avec la cellule de crise mise en place par le gouvernement", souligne France 3 Nouvelle-Aquitaine.

Interrogé par Le Parisien, le délégué CGT Yannick Augras explique que les représentants envoyés à Paris devaient échanger sur "le prolongement de la période d'observation" ou encore "le nombre de salariés qui resteront avec le repreneur". "Au bout d'une demi-heure, on leur a signifié qu'ils n'obtiendraient rien de plus pour le moment sur ces trois points, sur lesquels on nous avait pourtant fait des promesses. C'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase", explique le responsable du syndicat au journal. Le tribunal de commerce de Poitiers doit rendre vendredi 30 juin sa décision sur l’avenir du site.

Renault et PSA vont investir 10 millions d'euros

"Le groupe Renault et le groupe PSA ont indiqué leur intention d’investir à hauteur de 10 millions d’euros environ au total pour la modernisation du site et le financement de nouveaux outillages spécifiques à partir de 2018", a indiqué Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances, dans un communiqué publié mardi soir. Cet investissement vient s'ajouter aux commandes déjà promises précédemment par les constructeurs, soit respectivement 12 millions d'euros annuels pour PSA et 10 millions d'euros annuels pour Renault.

Le groupe stéphanois GMD a manifesté son intérêt pour GM&S, comme il l’avait déjà fait lors d’un précédent redressement judiciaire. Mais n’a pour l’heure déposé encore aucune offre ferme.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle