Des salariés de Doux occupent toujours le site de Graincourt

C’est la quatrième semaine d’occupation de l’abattoir par les salariés, dans l’attente du rachat du site pour un euro symbolique.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Des salariés de Doux occupent toujours le site de Graincourt

Selon un représentant de la CGT, Fabrice Anot, interrogé par l’AFP, "une cinquantaine de salariés occupent l'usine par roulements jour et nuit".

Tous réclament à l’Etat de racheter l’usine pour un euro symbolique, et la recherche d’un repreneur, ainsi qu’une remise en état des bâtiments.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L'occupation par la moitié des 254 salariés de l'abattoir de Graincourt, le seul des six sites industriels (abattoirs et transformation) du groupe Doux condamné à la fermeture, avait débuté le 12 septembre.

Dès le 13 septembre, le gouvernement avait annoncé qu'il débloquerait un million d'euros pour la "revitalisation industrielle" du site sous forme de prêts sans garantie. Un "premier pas" selon la CGT.

Le conseil régional du Nord/Pas-de-Calais s'est par la suite lui engagé, le 19 septembre, au rachat du site pour un euro symbolique. "Mais depuis 15 jours, on est toujours au même point, on n'a pas encore eu de nouvelles", a déploré le responsable syndical.

Une réunion est donc prévue vendredi à 14h30 avec les salariés et des personnalités de la région pour évoquer l’avenir du site.

Les 254 salariés du site ont tous reçu une lettre de licenciement pour motif économique le 25 septembre, au lendemain d'une réunion du comité d'entreprise en mairie de Graincourt, a ajouté le responsable syndical.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS