Des salariés d'une société fantôme sans activité depuis avril

Un imbroglio juridique entoure la situation des 59 salariés de l'ex-société Litwin, liquidée puis revendue en avril à une société de Dubaï.

Partager
Des salariés d'une société fantôme sans activité depuis avril

Pas de société à proprement parler, donc pas de droits ni de salaires. Les 59 employés de Litwin, un bureau d'études de la région parisienne travaillant pour l'industrie pétrochimique, se sentaient démunis, le 7 août, lors de leur audience devant le conseil de prud'hommes de Nanterre.

Liquidé, Litwin a été racheté en avril par Informap Production, une société enregistrée à Dubaï. Le repreneur de Litwin a conservé 59 emplois et avait affirmer créer une nouvelle entité sous trois mois.

Pas d'activité mais l'obligation d'aller tous les jours au travail

Mais, depuis, "la nouvelle société n'est toujours pas créée, donc nous ne pouvons pas faire reconnaître nos droits et la situation commence à être intenable", a confié Fabian Piednoel, secrétaire adjoint CFTC au comité d'entreprise, à l'AFP. Les salariés sont "livrés à eux-mêmes" et n'ont pas perçu leurs salaires, se désole-t-il.

Sans recours en attendant la décision du conseil des prud'hommes, les salariés restent tout de même dans l'obligation de se présenter chaque jour sur leur lieu de travail, où il n'y a pas d'activité, pour ne pas abandonner leur poste.

"On a vidé des bureaux, on entretient les locaux", raconte une salariée à l'AFP. "Quand on a été repris, on était soulagé de ne pas être au chômage, mais si on avait su ce qui nous arriverait...", ajoute la quinquagénaire. "Le repreneur n'assume aucune fonction et c'est le comité d'entreprise qui supplée à ses manquements en versant notamment une aide aux personnels", a dénoncé à l'agence de presse le secrétaire CFDT du CE, Jean-Marc Fournier.

Le repreneur invoque des difficultés pour créer une société en France

Patrick Lerre, directeur des opérations chez Litwin, s'est confié à RMC sur la tournure qu’ont pris les évènements : "On nous avait promis plein de projets, en Iran, en Arabie Saoudite, en Russie, mais il s’est avéré qu’il n’y avait strictement rien derrière. On ne nous a jamais donné la possibilité de travailler et eux se disent : ‘comme vous n’avez pas de travail, vous n’avez pas de salaire’. On n’a aucun fond de roulement. Nous sommes une société fantôme. Nous ne pouvons pas acheter de papier toilette pour les bureaux. On n’a pas payé le loyer non plus, on pourrait très bien nous expulser".

En juillet, un mandataire a été nommé par le tribunal de commerce de Nanterre. Me Francisque Gay a alors constaté que le repreneur de Litwin avait apporté des fonds pour payer les salaires d'avril et mai. Selon lui, le repreneur dubaïote aurait depuis invoqué ses difficultés pour créer une société en France pour justifier l'absence d'activité et donc de rémunération pour les salariés restés.

Les 59 salariés ont saisi le conseil de prud'hommes afin d'obtenir le reste de leurs salaires. Il rendra sa décision le 21 août.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

VERSANT

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur d'études vidéo procédé et réseaux industriels F/H

ORANO - 19/01/2023 - CDI - La Hague

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - Meyreuil

Aménagement de la Bastide Ballon

DATE DE REPONSE 13/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS